Cet article date de plus de six ans.

OM-PSG : Quatre supporters marseillais en garde à vue

Quatre supporters de l'OM ont été placés en garde à vue après des violences entre groupes de supporters et forces de l'ordre, dimanche en fin d'après-midi, peu avant la rencontre Marseille-Paris SG, au cours desquelles huit fonctionnaires ont été légèrement blessés.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

Les quatre supporters font l'objet de poursuites pour dégradations et violences sur agents de la force publique. Ils avaient été interpellés avec quatre autres personnes qui ont été relâchées, a-t-on précisé. En fin d'après-midi dimanche, des groupes de supporters ont pris à partie les CRS et les agents de la sécurité publique qui sécurisaient les abords du stade Vélodrome. Ceux-ci ont chargé à plusieurs reprises et fait usage de grenades lacrymogènes, notamment lorsqu'un groupe a décidé de bloquer le trafic au Rond-Point du Prado où se croisent deux axes majeurs de circulation du sud de la ville, tout près du stade, a indiqué lundi à l'AFP un porte-parole de la sécurité publique.

A son arrivée au Vélodrome, un bus du PSG a été la cible de projectiles dont l'un a brisé une vitre sans faire de blessé. Une source au sein du club parisien a déclaré qu'une plainte serait déposée. Enfin, et alors qu'une ambiance exceptionnelle régnait jusque-là dans l'enceinte marseillaise, qui rassemblait dimanche pour ce classique près de 65.000 spectateurs, une bagarre a éclaté à l'issue de la rencontre (défaite de l'OM 3-2) dans la tribune Nord entre groupes de supporters mais elle a pu être maîtrisée par les stadiers, a souligné la police.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.