Mourad Boudjellal n'a pas renoncé à un rachat de l'OM : "Je ne sais pas quand, je ne sais pas comment, mais je vais le faire"

Après 14 ans à la tête du club de rugby de Toulon, Mourad Boudjellal, 60 ans, n'a pas renoncé à reprendre l’Olympique de Marseille avec ses associés. Et il rêve d'embarquer Zinédine Zidane dans l'aventure.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Mourad Boudjellal à Marseille, en août 2020 (VALLAURI NICOLAS / MAXPPP)

En juin dernier, Mourad Boudjellal avait affolé la Canebière et les médias en présentant un ambitieux projet de rachat de l'Olympique de Marseille. Depuis la rentrée, après moult rebondissements et déclarations spectaculaires des uns et des autres : silence radio ! Pourtant, l'ancien président de Toulon l'affirme, alors qu'il sort jeudi 3 décembre un livre intitulé J'en savais trop (éditions Solar), il n'a pas renoncé au club marseillais. "Tout est prêt ou tout peut l'être très vite. Bien sûr, on a les investisseurs, je n’ai pas un caractère à lâcher les choses." L’OM qu’il présente presque comme son combat politique. Un club avec un fort message sociétal, à retrouver et à véhiculer.

"L'OM est un symbole très fort en France. Pour moi, c'est le symbole le plus fort de la diversité dans ce pays."

Mourad Boudjellal

à franceinfo

Pour Mourad Boudjellal , Marseille est unique : "Vous avez des gens d'origines diverses et tous vous disent : on est Marseillais. Il y a cette intégration à l'identité marseillaise qui est très, très, très forte. Je voudrais que ce soit un modèle pour la France."   

Des investisseurs toujours en contact

Pour investir à ses côtés, Mourad Boudjellal assure pouvoir toujours compter sur le Tunisien Mohamed Ajroudi, pourtant très discret, voire absent depuis septembre. Des investisseurs qui, explique-t-il dans son livre, continuent d'échanger, mais en secret, via un groupe WhatsApp baptisé Projet X. Le problème, lui fait-on remarquer, c'est que l’OM n'est pas à vendre. Cela viendra, assène Mourad Boudjellal, formel. "Aujourd'hui, avec tout ce qui se passe, l'OM est un gouffre. Entre les stades vides, – 67 000 places au Vélodrome, 4 000 places en hospitalité, ça fait beaucoup d'argent perdu chaque match. Et puis Mediapro qui se fait tirer l'oreille, la Coupe d'Europe qui ne se passe pas comme ils l'espéraient. Ils doivent être inquiets."

"Le football, c’est un spectacle et il faut savoir construire une économie autour de ce spectacle. Oui, il y a les droits télé, mais il y a plein d'autres choses, surtout à Marseille."

Mourad Boudjellal

à franceinfo

Mourad Boudjellal l'assure, une offre est déjà sur le bureau du propriétaire de l'OM, l'Américain Franck McCourt. Le club marseillais, que nous avons sollicité, ne souhaite quant à lui pas faire de commentaire.

L'OM nous rappelle juste qu'une plainte a déjà été déposée cet été pour tentative de déstabilisation et que cette nouvelle sortie ne fait que renforcer le dossier dans cette volonté du club "de dénoncer l'imposture que représente cet individu". Mourad Boudjellal demande de la patience. "Je ne sais pas quand, je ne sais pas comment, mais je vais le faire." Et lui président, il fera tout pour faire signer Zinédine Zidane comme entraîneur. Quitte à dormir devant chez lui, confie-t-il.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.