Cet article date de plus de deux ans.

Mercato : la rumeur Boateng au PSG prend de l’ampleur

Sur les tablettes de Paris depuis plusieurs jours, Jerome Boateng se rapproche du club de la capitale à vitesse grand V. Le patron du Bayern Munich Karl-Heinz Rummenigge a confirmé des contacts entre le joueur et le club.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
L'entourage du joueur a discuté avec le club parisien.  (FRANKHOERMANN/SVEN SIMON / SVEN SIMON)

Thiago Silva, Marquinhos, Kimpembe… et Jerome Boateng. Voici à quoi pourrait ressembler l’armada défensive du PSG. Après sept saisons au Bayern Munich, le défenseur international allemand dispose d’un bon de sortie. L’occasion pour lui de découvrir un nouveau championnat, un autre défi à 29 ans. Peu avant le début de la Coupe du monde, Karl-Heinz Rummenigge expliquait qu’il était ouvert aux discussions, une déclaration pas au goût de son joueur : "Je ne sais pas pourquoi ces propos ont été tenus", a-t-il rétorqué aux journalistes lorsque le sujet a été évoqué.

Depuis, les choses ont bien évolué, à en croire les propos du dirigeant bavarois : "Pour l'instant il n'y a pas de contacts directs entre les clubs, mais il y a un contact avec les conseillers, a-t-il expliqué ce matin, de Philadelphie. Maintenant il faut attendre si, au final, on trouve une base pour un accord."

Vers une défense centrale à 3 ?

On y voit un peu plus clair dans les plans de Thomas Tuchel. D’abord très intéressé par le profil du défenseur italien Leonardo Bonucci, le voilà à l’affût sur l’opportunité Jerome Boateng. Installé depuis 2011 au top niveau européen, le germano-ghanéen offre un profil très rugueux, loin de celui de Thiago Silva, plus proche de celui de Kimpembe. Avec une telle recrue et la présence de ses quatres grands défenseurs axiaux, difficile d’imaginer autre chose qu’une défense à trois.

Associer Boateng à Thiago Silva, Marquinhos ou Kimpembe pour en faire un trio dans l’axe ferait frémir plus d’une attaque. Surtout avec les latéraux en présence : Dani Alves et Thomas Meunier seraient plus dans leur élément en jouant plus haut : à gauche, les carences défensives de Layvin Kurzawa pourraient être gommées. Autant de raisons qui donnent un certain crédit à l’arrivée de Boateng dans la capitale.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.