Ligue 1 : match fou entre Angers et Nantes, Brest ne décolle pas... Ce qu'il faut retenir des matches de dimanche

Nantes s'est amusé à Angers et a récolté la seule victoire de l'après-midi. Brest et Troyes peuvent nourrir des regrets.

Article rédigé par
Elio Bono - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Ludovic Blas, auteur d'un doublé sur la pelouse d'Angers dans la large victoire nantaise (4-1), dimanche 19 septembre. (JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)

Après le beau nul entre Nice et Monaco en apéritif (2-2), quatre matches de Ligue 1 ont eu lieu à 15 heures, dimanche 19 septembre. Neuf buts au total, un carton et une mauvaise habitude rémoise... Voici ce qu'il faut retenir de cet après-midi, en attendant les chocs Marseille - Rennes et PSG - Lyon.

Nantes en démonstration à Angers

Ils doivent être quelques-uns à avoir sacrifié le coup d'envoi de cet Angers-Nantes contre un dernier morceau de camembert dominical. Gageons que ceux-ci regrettent leur retard à Raymond-Kopa, au vu de la folie qui a animé les premiers instants de la partie. Girotto (3e) et Blas (6e, sur penalty) ont mis les Nantais sur de bons rails. Traoré a réduit le score sur corner (10e), avant que Kolo Muani n'effectue un exploit personnel pour redonner deux buts d'avance aux Canaris (23e).

Les joueurs d'Antoine Kombouaré ont ensuite fait le dos rond pour engranger un succès précieux (4-1), le premier de la saison à l'extérieur, ponctué par un ultime but de Blas (79e). Coup d'arrêt pour le SCO de Gérald Baticle, qui a beaucoup essayé mais a perdu son invincibilité. Cette leçon - d'efficacité - valait bien un fromage, sans doute.

Un miracle nommé Savanier

Le brassard lui va si bien. Promu capitaine depuis le départ d'Andy Delort, Téji Savanier assume parfaitement son rôle de leader au sein de l'équipe héraultaise. Rayonnant la semaine passée contre Saint-Etienne (2-0), l'ancien Nîmois a sauvé son équipe sur la pelouse de Troyes (1-1). Auteur d'un but subtil (87e), il a égalisé alors que son équipe évoluait à dix depuis l'expulsion de Matheus Thuler (80e).

L'ESTAC peut nourrir des regrets. Les Troyens, qui ont ouvert le score par Yoann Touzghar (37e), ont eu plusieurs occasions de creuser l'écart. Mais à l'arrivée, les joueurs de Laurent Battles, battus lors de leurs deux premières sorties au stade de l'Aube, n'obtiennent qu'un point cet après-midi. Avec deux victoires, deux nuls et deux défaites, Montpellier est - déjà - confortablement installé dans le ventre mou.

Brest ne décolle toujours pas

Pour la troisième fois de la saison, le Stade Brestois a mené au score. Mais comme contre Lyon et Angers, Brest a concédé l'égalisation, cette fois sur la pelouse de Clermont (1-1). Un nul au goût amer pour les Bretons, qui ont évolué en supériorité numérique après l'expulsion de Johan Gastien (49e) et qui avaient ouvert le score dans la foulée par Brendan Chardonnet (52e). 

Mais Clermont, dans le sillage de son excellent début de saison, a trouvé les ressources pour égaliser. Elbasan Rashani s'est élevé pour reprendre un coup-franc et battre Marco Bizot. Les Auvergnats ont ensuite tenu ce point, pour conserver leur invincibilité à Gabriel-Montpied. Brest n'a toujours pas gagné, et occupe une inquiétante 18e place.

Rebouchez le champagne à Reims...

Savez-vous quel est le point commun entre Nice-Reims et Reims-Lorient ? Ce sont les deux seules rencontres qui, au sein d'un début de championnat enlevé, ont accouché d'un score vierge. Plutôt que d'imaginer que son équipe porte la poisse, Oscar Garcia retiendra la solidité défensive rémoise. Mais les Champenois auraient pu espérer mieux, surtout si Donis n'avait pas manqué une grosse occasion en fin de match. Les Lorientais se sont procurés quelques opportunités et récoltent un bon point à l'extérieur. En six matches, les Merlus n'ont perdu qu'une fois et sont 7e de Ligue 1.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.