Ligue 1 : Lorient fait tomber le champion lillois

Les Merlus ont décroché une victoire méritée, contre une équipe de Lille apathique, vendredi, en ouverture de la 5e journée de Ligue 1.

Article rédigé par
Elio Bono - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le Lorientais Thomas Monconduit face au Lillois Johan Gudmundsson, vendredi à Lorient. (FRED TANNEAU / AFP)

A quatre jours de son entrée en lice en Ligue des Champions contre Wolfsbourg, Lille n'est pas guéri. Dominé par une belle équipe de Lorient, le Losc s'est logiquement incliné au Moustoir (2-1). Armand Laurienté a ouvert le score (7e), avant que Burak Yilmaz ne lui réponde sur penalty (25e). Mais Terem Moffi a donné la victoire aux Bretons (87e). En plus du résultat, le contenu proposé par les joueurs de Jocelyn Gourvennec, inoffensifs, inquiète particulièrement.

Il fut un temps où le LOSC possédait la meilleure défense de l'Hexagone (23 buts concédés en 38 matchs), qui lui servait de base pour un sacre mérité. Trois mois plus tard, le contraste est saisissant : en 5 sorties, Lille a déjà encaissé la moitié de ce total (11 buts). Du jamais vu pour un champion en titre depuis... Saint-Etienne en 1964-1965. 

Comme face à Nice (0-4), l’édifice a vacillé dès l'entame. Après 7 minutes de jeu, Terem Moffi n'a eu aucun mal à s'infiltrer dans une arrière-garde nordiste aux allures de château de cartes. Six défenseurs mobilisés et un décalage pour son compère Armand Laurienté plus tard, le Moustoir exultait (1-0, 7e).

Des Dogues inoffensifs

Et les affaires du LOSC ne se sont guère arrangées au fil d'un match jamais maitrisé. Le gardien Ivo Grbic a tenu la baraque plus d'une fois, écœurant des Lorientais séduisants. C'est presque miraculeusement que Lille s'en est sorti avec un nul à la pause : une faute aussi inutile que préjudiciable de Julien Laporte a donné un penalty à Yilmaz. Le Turc s'est fait justice lui-même (25e, 1-1). Une égalisation en trompe l’œil, tant le contenu proposé par les coéquipiers de Benjamin André a été maigre.

En plus d'afficher de grosses carences défensives, Lille n'a pas non plus été dans son assiette offensivement. Privés de Renato Sanches et Jonathan David au coup d’envoi, les Dogues n'ont jamais véritablement inquiété Lorient. En dehors de quelques situations chaudes sur coups de pied arrêté, il a fallu attendre la 80e minute pour voir les Lillois, en l'occurrence Yilmaz, se créer une occasion dans le jeu.

A force de voir leurs adversaires patiner, les Bretons ont fini par y croire. Et à vrai dire, la sentence aurait pu venir plus tôt tant les joueurs de Christophe Pélissier ont livré une prestation collective cohérente. M.Turpin n’a pas accordé de penalty, pour une suspicion de main de José Fonte avant la pause. Après plusieurs situations chaudes, c'est finalement Terem Moffi qui a délivré ses coéquipiers dans les derniers instants, déviant astucieusement un centre de Le Goff (2-1, 87e). 

Un score on ne peut plus logique, qui récompense une équipe valeureuse et joueuse. Cette victoire confirme, aussi, la bonne dynamique morbihannaise : Lorient n'a perdu qu'un seul de ses 5 matchs, et obtient un deuxième succès contre un gros morceau, après Monaco (1-0). Les coéquipiers de Fabien Lemoine sont virtuellement 4e du championnat.   

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.