Ligue 1 : battu à Lorient, Monaco pris dans le filet des Merlus

Sans idée, l'AS Monaco s'incline sur la pelouse du FC Lorient en ouverture de la 2e journée de Ligue 1 (1-0).

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
 (SEBASTIEN SALOM-GOMIS / AFP)

Une soirée à oublier. Invaincus au stade du Moustoir depuis 2010, les Monégasques restaient sur 4 victoires consécutives en Ligue 1 à Lorient. Mais en ce week-end de chassé-croisé du 15 août, le bolide monégasque est sorti de piste face au FC Lorient. Encore en rodage, l'AS Monaco n'a jamais réussi à passer la seconde face à des Lorientais qui ont réussi un joli coup en s'imposant 1 but à 0 grâce à un penalty de Terem Moffi (29e, 1-0). Déjà tenus en échec la semaine passée par Nantes, les Monégasques calent en ce début de saison.

Le coup de la panne 

Facile vainqueur du Sparta Prague mardi au troisième tour préliminaire de Ligue des champions (3-1), Monaco a de nouveau buté en championnat, une semaine après son nul à domicile contre Nantes (1-1). "On a eu des occasions, mais quand tu joues en Ligue des champions et trois jours après en championnat, tu dois être prêt.", a reconnu le milieu espagnol Cesc Fabregas au micro d'Amazon Prime. Avant de poursuivre : "On n’a pas mal joué. C’est le début du championnat. Ca va venir. On va y arriver". Mais sur la pelouse du Moustoir, les Monégasques étaient loin d'y arriver.

Sans Wissam Ben Yedder et Aleksandr Golovin au coup d'envoi, les hommes de Niko Kovac ont eu toutes les peines du monde à déployer leur jeu habituel. Et lorsqu'ils se sont retrouvés en position de marquer, ils ont tergiversé, à l'image de Boadu (5e), Disasi (16e), Volland (27e) et Diop (28e), à chaque fois en position idéale, mais imprécis. Et à force de laisser passer les opportunités, l'AS Monaco a été punie.

Sur une faute évitable de la recrue allemande Ismaël Jakobs, les Monégasques ont offert à Lorient l'occasion rêvée d'ouvrir le score. Serein, Terem Moffi a exécuté la sentence (29e). Le début d'un petit quart d'heure de folie pour les Merlus qui auraient pu doubler la mise par Le Goff, d'abord un peu loin suite à un bon travail du duo Laurienté-Moffi, puis à l'origine d'un centre raté venu heurter la barre juste avant la pause.

Bien organisés en défense à défaut d'être brillants offensivement, les Lorientais ont ensuite tenu la distance pendant un second acte assez terne, pas franchement inquiétés par des Monégasques peu inspirés. Les joueurs de la Principauté devront montrer autre chose mardi en barrage de Ligue des champions face à Donetsk, et dès les prochains matchs de championnat. Car après deux journées, le compteur monégasque reste bloqué à un point : trop peu pour un bolide qui vise les premières places. Même si la route est encore longue.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.