Cet article date de plus de deux ans.

Ligue 1 : Lille tient son rang face aux Verts

Dans un duel du haut de tableau, Lille a dominé Saint-Etienne 3-1, lors de la 9e journée de Ligue 1. Le Losc conforte sa deuxième place en revenant provisoirement à cinq longueurs du Paris Saint-Germain, leader. L'ASSE rate le coche et reste 4e.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

Deuxième du championnat, le Losc n'a pas trop tardé avant de prendre le dessus, malgré une bosse assise défensive de l'ASSE. Au fil des minutes, les hommes de Christophe Galtier ont compris qu'il fallait donner un peu plus de rythme pour mettre à mal leurs adversaires. Et après déjà quelques alertes, leurs efforts ont fini par payer, Bamba trouvant la faille sur une belle frappe d'une vingtaine de mètres (17e, 1-0). L'ancien joueur stéphanois signait alors le 3 000e but de Lille dans l'élite.

Ce duel mettant aux prises deux prétendants aux places européennes, semblait basculer en faveur des locaux, d'autant que jusqu'à présent, les hommes de Jean-Louis Gasset n'avaient pas encore permis à Maignan de s'illustrer… Mais sur un contre, Khazri obtenait un pénalty, transformé par Cabella (26e, 1-1). Le jeu s'équilibrait mais à la 42e, Ruffier devait de nouveau s'employer pour ne pas voir les Nordistes reprendre l'avantage.

Mais la pause bénéficiait grandement aux locaux et dans la minute qui suivait la reprise, Bamba doublait la mise sur une nouvelle frappe croisée côté gauche (46, 2-1). Les Nordistes ne profitaient pas pour autant de cet avantage et avaient même tendance à reculer. Les derniers remplacements tactiques ne permettaient pas aux Verts de recoller au score et finalement, Lille enfonçait le clou à la suite de nombreuses erreurs défensives profitant au très précieux Pépé (85e, 3-1). Saint-Etienne perdait l'occasion de rester au contact des leaders, alors que le Losc confirmait son statut de dauphin.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.