Ligue 1 : Lille domine Nice et n'a plus que trois marches à gravir sur la route du titre

Face à des Niçois trop timorés et réduits à dix, le LOSC a fait un pas de plus vers le titre en l'emportant 2-0, samedi. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le LOSC victorieux contre Nice, samedi 1er mai.  (DENIS CHARLET / AFP)

Lille n'a pas tremblé. Malgré la pression mise après la victoire du PSG face à Lens (2-1), le LOSC a répondu par un succès maîtrisé contre Nice (2-0), samedi 1er mai. Lancé sur la route du titre depuis sa victoire à Lyon (3-2), dimanche dernier, Lille continue de rêver. Et de rayonner. 

Un duo turc au cœur du succès

Car les Lillois n'auront jamais vraiment pris peur dans cette rencontre face au 9e de Ligue 1. Et ils ont pu compter sur leur contingent turc pour transformer une bonne performance dans le jeu en victoire convaincante. Comme souvent, Burak Yilmaz a été le premier à frapper, dès la 13e minute. Sur une remise en retrait de Jonathan David, le "Kral" (roi) a trouvé le petit filet opposé depuis l'extérieur de la surface. 

Déjà facilement dominateurs face à des Niçois trop peu portés vers l'avant, les Lillois se sont retrouvés en supériorité numérique dès le début de la seconde période. Jordan Lotomba avait déjà frôlé l'expulsion dans le premier acte, pour une semelle sur Jonathan Bamba (35e). Il a finalement tenu jusqu'à la 48e minute avant de recevoir un second carton jaune... pour une semelle sur Jonathan Bamba. 

Un derby du Nord décisif

Flairant la bonne occasion, les Lillois ont alors accentué la pression. Après l'attaquant turc, le latéral Zeki Çelik a profité d'un dégagement raté de William Saliba, dont la tête a renvoyé le ballon à l'entrée de la surface, pour réussir une jolie reprise de volée après rebond (55e). 

Ce succès replace Lille en tête de la Ligue 1, avec un point d'avance sur le PSG. Sur la route du titre, le LOSC n'a plus que trois arrêts : Lens, vendredi prochain, puis Saint-Etienne et Angers. Si ces deux derniers clubs n'ont plus rien à jouer en championnat, le Racing vise la 5e place et l'Europe. Rarement un derby du Nord n'aura eu autant d'enjeu ces dernières années. Malheur au vaincu. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.