Cet article date de plus d'un an.

Ligue 1 : le PSG cherche l'éclaircie, un choc Nice-Rennes, coup de froid sur le Chaudron... Les enjeux de la 30e journée

Après dix jours de trêve internationale, la Ligue 1 reprend ses droits et entame son sprint final avec des enjeux à tous les niveaux.

France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min
Neymar et Mbappé à l'échauffement au stade Louis-II de Monaco, le 20 mars 2022. (CLEMENT MAHOUDEAU / AFP)

Après une trêve internationale agitée, la planète foot renoue avec son quotidien. Le championnat de France reprend ses droits avec encore neuf journées au programme. Qui accompagnera le PSG sur le podium ? Quels seront les clubs européens ? Qui sera relégué en Ligue 2 ? Le sprint final de la saison 2021-2022 débute ce week-end, à l'occasion de la 30e journée de Ligue 1, et il va y avoir du sport à tous les niveaux. À vos marques...

Des gros poissons à la relance

Depuis la débandade au Santiago-Bernabeu, le Paris Saint-Germain (1er) navigue à vue. Bien arrimé en tête de la Ligue 1 grâce au phare Mbappé, le navire parisien tangue toutefois de toutes parts. La preuve avec le récent naufrage en championnat sur le Rocher, où le PSG a subi la tempête monégasque avant la trêve (3-0). À l’heure de recevoir les Merlus du FC Lorient (16e), englués dans les bas-fonds du championnat, le PSG doit donc relever la tête pour aller chercher un dixième titre de L1, et sauver quelque peu sa saison sabordée.

Car mine de rien, le PSG a un titre à reconquérir après le sacre de Lille l'an passé. Des Lillois qui peinent d’ailleurs à confirmer cette année, mais qui refont peu à peu leur retard. Sixième à l’entame du sprint final, le Losc (6e) aperçoit enfin les places européennes dans sa longue vue, à deux petits points. Pour accoster sur la scène européenne, Lille espère bien torpiller les naufragés Bordelais (20e), en perdition. Dans le sillage des Lillois, l’AS Monaco (7e) - elle aussi attendue au sommet en début de saison - se déplace chez un autre mal classé, le FC Metz (19e), pour rester dans le coup pour l’Europe.

Saint-Etienne - OM : le choc devra attendre

Il faudra patienter un peu avant d'assister au choc Sainte-Etienne - OM. Initialement programmé samedi à 21h, ce match comptant pour la 30e journée de Ligue 1 a été reporté à dimanche, 15 heures, en raison de chutes de neige importantes, rendant l'accès au stade trop difficile. Aucune nouvelle date n'a pour le moment été communiquée. 

Ce match aura toutefois un enjeu important pour les deux clubs quand il pourra se jouer. D'un côté, Saint-Etienne. Sous les ordres de leur nouveau coach, Pascal Dupraz, les Verts (18e) ont retrouvé des couleurs depuis le début de l'hiver. Le maintien en L1, qui semblait impossible pour l’ASSE, redevient envisageable. Dix-huitième à l’entame du sprint final, Saint-Etienne regarde vers l’avant avec Lorient, Troyes et Angers qui pointent à un ou deux points. Pour s’en rapprocher, les Verts devront toutefois écarter le vieil ennemi marseillais (2e).

Mais attention, de l'autre côté, l’Olympique de Marseille ne viendra pas faire du tourisme. Les dauphins du PSG entenderont bien le moment venu sécuriser leur place, alors que les poursuivants Nice et Rennes s’affrontent samedi 2 avril. D’autant que la fin de saison de l’OM s'annonce soutenue entre les chocs en championnat (PSG, Lyon, Rennes…), et l’épopée qui se prolonge en Ligue Europa Conference. Chaque point sera précieux. Marseille joue donc sur un fil en ce printemps 2022, reste à savoir ce qu’il y aura au bout de ce fil.

En rouge et noir, j’exilerai ma peur

Ce week-end, le Stade Rennais (3e) et l’OGC Nice (4e) se font face au Roazhon Park. Si les locaux garderont bien leur maillot rouge et noir, les deux équipes auront un objectif commun : écarter l’autre de la course au podium dans une confrontation directe à l’odeur de souffre, qui a de quoi effrayer les vaincus (si vaincus il y a).

À l’aube du sprint final, le flamboyant Rennes de Bruno Génésio part avec deux longueurs d’avance sur le solide Nice de Christophe Galtier. Une fausse note niçoise sonnerait peut-être le glas des rêves de podium du Gym, deux semaines après une défaite mal digérée à Marseille, qui a heurté le groupe et fait chuter l’OGCN du podium. Les Niçois n'évolueront pas en rouge et noir ce week-end, iront-ils plus haut que ces montagnes de douleurs ?

De l'amour à la Mosson

Un peu de douceur dans ce monde impitoyable qu’est le football. C’est le programme dimanche après-midi au stade de la Mosson, à Montpellier (11e). Et si d’habitude, c'est des pieds de Téji Savanier que jaillit l’amour du côté du MHSC, cette fois, ce sera en raison des retrouvailles heureuses.

Pour rappel : l’été dernier, Montpellier et Brest (13e) ont échangé leurs entraîneurs comme M6 le faisait un temps avec les mamans. Olivier Dall’Oglio retrouvera ses anciens joueurs brestois tandis que Michel Der Zakarian remettra le pied à la Mosson. Un retour forcément plein d’émotions pour celui qui a quitté le MHSC en très bons termes, presque à regret, et qui reste très apprécié du président Nicollin. Des retrouvailles d’autant plus chaleureuses que les deux clubs n’ont quasiment plus rien à jouer - ou à craindre c’est selon -, dans ce sprint final. Et au pire, il restera toujours les merveilles de Savanier.

Et à part ça ?

De l’amour, il y en aura aussi au stade de la Meinau où le RC Strasbourg (5e) reçoit l’autre Racing Club, de Lens (8e). Deux institutions qui partagent plus qu'un nom commun : des valeurs, une ferveur populaire comparable entre deux publics qui s’apprécient, un jeu séduisant, et surtout des ambitions européennes retrouvées.

De l’amour, il y en aura en revanche beaucoup moins au stade de l’Aube, puisque Troyes (15e) y défiera le Stade de Reims (12e) dans un derby champenois pétillant. La statistique à connaître : Reims n’a jamais gagné chez son voisin au XXIe siècle. De victoire impérative, il sera aussi question pour Lyon (10e) à domicile face à Angers (14e), tout comme pour Clermont (17e) face à Nantes (9e).

Le programme complet :

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.