Cet article date de plus d'un an.

Ligue 1 : L'Olympique de Marseille bonifie sa deuxième place en s'imposant à Rennes

Alors que les Marseillais se dirigeaient vers un match nul, les hommes d'Andre Villas-Boas ont arraché la victoire face au Stade Rennais grâce à Kevin Strootman en fin de rencontre (1-0). Avec ce succès, l'OM conforte sa deuxième place, reléguant Rennes, troisième, à huit points.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.

Le match : hold-up parfait 

Andre Villas-Boas assurait en conférence de presse d’avant-match qu’un résultat nul sur la pelouse du Roazhon Park le satisferait. Le message a été pris au pied de la lettre par ses joueurs jusqu’à ce que Kevin Strootman en décide autrement. Deux petites minutes après son entrée en jeu, le Néerlandais est venu crucifier Edouard Mendy (84e). Un véritable hold-up car jusqu’ici l’OM sombrait petit à petit, sans rien montrer, et était bousculé par une équipe rennaise qui accumulait les occasions face à Steve Mandanda. Sur un coup franc parfaitement tiré de Dimiti Payet, qui touchait le montant droit du gardien rennais, Strootman enclenchait une frappe parfaite dans la lucarne opposée. 

Pourtant l'OM a eu beaucoup de mal dans cette rencontre et s'est appuyé sur sa force collective et le brin de chance qui l'accompagne depuis maintenant deux mois. Si les Phocéens ont touché le poteau par Alvaro Gonzalez (28e), les Marseillais n'ont pas eu véritablement d'occasion franche jusqu'à l'ouverture du score. Rennes aurait pu même punir le dauphin du PSG une minute plus tard lorsque Bouna Sarr stoppait irrégulièrement James Léa-Siliki à l'entrée de la surface. L'OM a retenu son souffle mais Benoît Millot, l'arbitre de la rencontre, n'a pas désigné le point de penalty, optant simplement pour un coup franc à l'entrée de la surface de Steve Mandanda

Le gardien marseillais, justement, a été brillant une nouvelle fois à l'image de sa saison. L'international français n'a pas flanché devant Benjamin Bourigeaud (43e) et surtout Raphinha (80e) quand il anticipait parfaitement sa sortie face au Brésilien qui arrivait seul face au but. Dominateur, Rennes peut donc nourrir de regrets et laisse l'OM s'échapper devant lui. 

La stat : 9, la série fantastique de l'OM

L'Olympique de Marseille débute 2020 comme il a terminé 2019. Avec ce nouveau succès, le huitième en neuf matches de Ligue 1, les Marseillais s'imposent encore un peu plus comme le dauphin du Paris Saint-Germain. En reléguant son adversaire du soir à huit points, Villas-Boas et ses hommes viennent de repousser un nouveau concurrent direct dans sa conquête de la deuxième place et d'une qualification pour la Ligue des Champions. Avec cette série de neuf matches sans défaite, l'OM a la meilleure dynamique de Ligue 1 et réitère la même performance qu'entre les mois de mars et août 2018. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.