Ligue 1 : Kylian Mbappé marque encore et le PSG se rassure face à Brest au Parc des Princes

Grâce à Kylian Mbappé et Thilo Kehrer, le PSG a repris sa marche en avant en championnat face à Brest (2-0), samedi.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Kylian Mbappé et les joueurs du PSG face à Brest lors de la 21e journée de Ligue 1, samedi 15 janvier 2022. (THOMAS COEX / AFP)

Victorieux d'un seul de leurs cinq derniers matchs de championnat, les Parisiens ont retrouvé les trois points, samedi 15 janvier, face à Brest à l'occasion de la 21e journée de Ligue 1. Après un début de match mitigé, les coéquipiers de Kylian Mbappé - buteur au Parc des Princes ce samedi - ont su concrétiser leur domination et s'imposent 2-0. Ils reprennent 11 points d'avance sur leur dauphin, l'OGC Nice, vainqueur vendredi contre Nantes (2-1).

> Revivez la victoire du PSG face à Brest lors de la 21e journée de Ligue 1

Le match : Paris retrouve de l'allant face à Brest

En entamant la partie en mode diesel face à des Brestois au pressing, Paris se fait quelques frayeurs durant les 20 premières minutes. Sans un arrêt exceptionnel de Gianluigi Donnarumma sur un face-à-face avec Irvin Cardona (8e), les locaux auraient même pu être menés au score. Mais progressivement, Marco Verratti et consorts mettent le pied sur le ballon au milieu de terrain pour revenir à des filières mieux connues des hommes de Mauricio Pochettino.

Mais d'un éclair de génie, Kylian Mbappé débloque la situation à la 25e minute. À l'entrée de la surface bretonne, le champion du monde ferme bien son pied sur sa frappe du droit et trompe Marco Bizot avec l'aide du poteau (1-0, 25e). Un but qui vient récompenser la domination des joueurs du PSG. La seule inquiétude de ces 45 premières minutes pour les Parisiens concerne Georginio Wijnaldum, touché à la cheville gauche après un gros contact avec Lucien Agoumé et remplacé par Danilo Pereira.

Dès le retour des vestiaires, la volonté d'aller de l'avant du PSG ne se dément pas. Marco Verratti trouve le poteau sur un pointu après une superbe combinaison avec Di Maria (48e). Cinq minutes plus tard, Nuno Mendes fait un festival sur son côté gauche pour éliminer Ronaël Pierre-Gabriel d'un petit pont avant de centrer fort au point de penalty pour Thilo Kehrer, qui ne manque pas l'offrande (2-0, 53e).

Dès lors, et contrairement aux dernières sorties du club de la capitale, les coéquipiers de Marquinhos ne lâchent pas l'étreinte pour prendre d'assaut les buts de Bizot. Le portier néerlandais réalise parade sur parade et maintient les siens à flot, profitant aussi du manque de justesse de Mbappé (76e, 77e, 86e) et de Kehrer (83e).

Le PSG termine la rencontre avec neuf tirs cadrés, son record de la saison en Ligue 1, preuve d'un regain d'intensité et de volonté offensive qui lui faisait cruellement défaut ces dernières semaines. La défense à trois, expérimentée en fin de match par Pochettino avec Sergio Ramos, Marquinhos et Presnel Kimpembe, a suscité l'intérêt et affiché un nouvel équilibre derrière pour les Parisiens. Forcément des signaux positifs pour ceux qui défieront le Real Madrid dans un mois en huitièmes de finale de la Ligue des champions.

Le joueur : Kylian Mbappé, l'indispensable

Il est celui qui a permis au PSG de prendre les devants face à Brest. Sa frappe, pied fermé pour venir tromper Bizot au premier poteau, rappelle curieusement celle face à Leipzig en Ligue des champions, le 19 octobre dernier. Une spéciale "Mbappé" qui permet au numéro 7 parisien de marquer son 10e but de la saison en Ligue 1. 

Quelques secondes plus tard pourtant, son accrochage avec Hugo Magnetti lui vaut un carton jaune que le champion du monde aura un peu de mal à digérer. Qu'importe, c'est bien lui l'élément indispensable du club de la capitale, quand Lionel Messi ou Neymar sont encore en phase de récupération. Mbappé est celui qui porte les offensives du PSG, bien épaulé par Angel Di Maria. Avec un peu plus de réalisme, Le numéro 7 parisien aurait pu terminer avec un ou deux buts de plus sur sa ligne de statistiques. Mais à l'image de son équipe, le regain d'intensité et d'activité offensive est, déjà, un signal très positif.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.