Ligue 1 : Jérôme Boateng condamné à 1,8 million d'euros d'amende pour violences conjugales

Le nouveau défenseur de Lyon a été condamné jeudi pour des faits remontant à 2018.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Jérôme Boateng, en compagnie de son avocat Kai Walden, jeudi 9 septembre à Munich. (PETER KNEFFEL / DPA)

Jérôme Boateng a été condamné à 1,8 million d'euros d'amende, pour des faits de violences conjugales à l'encontre de son ex-femme et mère de ses deux enfants, jeudi 9 septembre, par le tribunal de Munich, en Allemagne. Le nouveau défenseur de l'OL était jugé pour des faits remontant à 2018

Les magistrats l'ont reconnu coupable de coups et blessures après une journée d'audience et lui ont infligé une amende correspondant à 60 fois 30 000 euros, soit au total 1,8 million d'euros. Il encourait une peine maximale de cinq ans de prison pour ces faits survenus lors de vacances aux Caraïbes en juillet 2018.

Le joueur star de 33 ans avait alors lancé une lanterne vers sa compagne de l'époque lors d'une violente dispute. L'ayant manquée, il l'a ensuite visée et touchée avec une boîte isotherme, qui lui a occasionné une blessure au bras droit.

"

Il m'a enfoncé un oeil avec le pouce. Il m'a mordu la tête et m'a tiré par terre par les cheveux.

L'ex-compagne de Jérôme Boateng

AFP

Selon Boateng, c'est au contraire sa compagne de l'époque qui a fait preuve d'agressivité et qui l'a même blessé à la lèvre en le frappant. "Je n'ai pas été violent (...) je ne l'ai pas attaquée", a-t-il assuré, sans convaincre les magistrats.

Le joueur était à l'époque en pourparlers pour rejoindre le Paris SG, et il affirme que la dispute a porté notamment sur les exigences de sa compagne pour le suivre à Paris. Ce transfert a finalement avorté et Boateng est resté à Munich.

En procès pour la garde de leurs jumelles

L'ex-couple est actuellement en procès pour obtenir la garde de leurs deux jumelles de 10 ans, qui vivent avec lui, et cette question était aussi, indirectement, l'un des enjeux du procès de Munich.

En début d'année, Boateng a vécu un drame privé lorsque sa dernière petite amie Kasia Lenhardt, qu'il venait de quitter quelques jours plus tôt, a été retrouvée morte dans un appartement de Berlin. La justice a conclu à un suicide. Boateng était à ce moment-là en déplacement au Qatar avec le Bayern où il disputait le Mondial des clubs. Il est rentré immédiatement en Allemagne.

Elle aussi l'avait accusé de l'avoir violentée, avant de se rétracter, selon le quotidien munichois Süddeutsche Zeitung.

Le défenseur international allemand (76 sélections) a remporté la Coupe du monde en 2014. Il s'est engagé pour deux ans avec l'Olympique lyonnais le 1er septembre, après son départ du Bayern Munich. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.