Ligue 1 : grâce à un doublé de Lovro Majer, Rennes remporte le choc des extrêmes face à Saint-Etienne et se rapproche de l'OM

Dans un match assez fermé, samedi au Roazhon Park, les Bretons ont fait sauter le verrou stéphanois grâce au Croate Lovro Majer. Ils remportent trois points importants dans la course à l'Europe.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le Rennais Lovro Majer a inscrit un doublé contre Saint-Etienne, samedi 30 avril 2022, lors de la 35e journée de Ligue 1. (LOIC VENANCE / AFP)

Après leur carton face à Lorient (5-0) la semaine dernière, les Rennais voulaient enchaîner au Roazhon Park contre Saint-Etienne, 18e et virtuel barragiste, lors de la 35e journée de L1, samedi 30 avril. Dans un match tactique et face à une défense des Verts bien regroupée, les hommes de Bruno Genesio sont parvenus à ramener l'essentiel, à savoir les trois points, grâce à deux buts de Lovro Majer avant la pause (1-0, 41e) et en fin de match (2-0, 84e).

Les Bretons en profitent pour battre leur record de points dans l'élite (62 points, contre 61), alors qu'il leur reste trois journées à disputer (Nantes, Marseille et Lille). Surtout, ils reviennent à trois longueurs de l'OM, deuxième du championnat, qui défie l'OL dimanche soir (20h45) et sera sous pression, et reprennent un peu d'avance sur Monaco, 4e, qui va recevoir Angers (15 heures). Les coéquipiers de Martin Terrier croient plus que jamais à une qualification pour la prochaine Ligue des champions.

Le sprint final rennais est lancé

La meilleure attaque de Ligue 1 (77 buts) n’a pas flanché. Et cette fois, ce n’est pas Martin Terrier, deuxième au classement des buteurs (21 réalisations) derrière l’inarrêtable Kylian Mbappé, qui s’est illustré. Le grand artisan de la victoire rennaise et seul buteur de la partie s’appelle Lovro Majer. Dans tous les bons coups et réaliste quand il le fallait, le Croate a été l’homme le plus dangereux sur le pré, samedi. Il a guidé les siens vers un succès pénible, car malgré l'écrasante possession de balle en faveur des Bretons (73% sur l'ensemble de la rencontre), les occasions n'ont pas été légion.

Les Rouge et Noir se sont même fait quelques frayeurs sur les rares contres stéphanois (38e, 45e, 47e). Mais le but du break a définitivement mis fin à tout espoir de remontée pour les Verts, qui devront batailler jusqu'au bout pour, a minima, préserver leur place de barragiste.

Pour Rennes, le plus dur reste à venir : déplacement à Nantes pour le derby (11 mai), choc entre prétendants à la C1 contre l'OM au Roazhon Park (14 mai) et une dernière journée compliquée à l'extérieur face au Losc. Un menu relevé qu'il va falloir bien digérer pour rêver d'Europe.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.