Ligue 1 : Metz et Bordeaux s'enfoncent, Lorient boit la tasse, Clermont s'accroche... Ce qu'il faut retenir du multiplex de la 34e journée

Dans la course au maintien, Metz et Bordeaux demeurent aux places de relégables après leurs défaites respectives contre Brest et Nantes.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 3 min.
Alexandre Oukidja face à Brest, le 24 avril 2022. (JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)

Au lendemain du sacre du PSG, la 34e journée de Ligue 1 a poursuivi son chemin vers le dénouement, dimanche 24 avril. Si Clermont est allé chercher le nul dans les dernières minutes contre Angers (2-2), Bordeaux s'est effondré en deuxième période face à Nantes (5-3) et Metz s'est incliné face aux Brestois (0-1). Après sa défaite à Nice (1-0), Troyes est également en danger.  

Lorient boit la tasse, Rennes s'accroche au podium

Pas de suspense dans ce match à sens unique. Face à des Merlus qui avaient pourtant bien débuté ce derby breton, Rennes a plié l'affaire en l'espace de deux minutes. Benjamin Bourigeaud, profitant du centre de Martin Terrier dévié sur le poteau de Matthieu Dreyer, ouvrait le score pour les Rouge et Noir dès la 17e minute.

Deux minutes plus tard, Flavien Tait trouvait Terrier dans la surface (2-0, 19e). Les Lorientais n'étaient pas au bout de leur peine, la seconde période tournant à la correction. Hamari Traoré enfonçait le clou sur un centre coupé de la tête de Benjamin Bourigeaud, suivi par Flavien Tait (4-0, 79e) et Gaëtan Laborde (5-0, 79e). Si Rennes sécurise ainsi sa troisième place (59 pts), Lorient devra poursuivre sa lutte pour se maintenir dans l'élite (15e, 34 points). 

Metz est proche de la descente

Le cauchemar messin s'appelle Youcef Belaïli. Le Brestois, bien inspiré, a dynamité la défense des Grenats. Après avoir effleuré le montant d'Oukidja dès la 18e minute, il trouvait logiquement les filets d'un plat du pied (27e, 1-0) avant de délivrer un caviar pour Steve Mounié peu avant la mi-temps (45e). En face, Metz est à la peine. Déjà lanterne rouge de la Ligue 1, les Messins s'enfoncent un peu plus et voient la relégation se matérialiser, à quatre journées de la fin du championnat.

Nantes fait craquer Bordeaux

Bordeaux et Nantes ont offert un véritable festival offensif. Les Bordelais y ont un temps cru. Avec deux buts inscrits après 18 minutes de jeu sur les actions de M'Baye Niang et Javairo Dilrosun, les Girondins ont viré devant à la pause (2-0).

Au retour des vestiaires, les Canaris reprenaient le contrôle du jeu et Kalifa Coulibaly trompait Costil sur une frappe croisée (47e). Quelques minutes plus tard, Ricardo Mangas marquait contre son camp, sur un tacle manqué devant Kolo Muani (2-2). Le but d'Enock Kwateng, ancien de la maison nantaise, trouvait pour écho celui de Kalifa Coulibaly (3-3, 72e). Sous une pluie d'occasions franches de chaque côté de la surface, Simon parvenait à donner l'avantage à Nantes (76e), après un penalty de Briand repoussé par Lafont, avant de plier tout débat à la 87e minute. La pluie battante ne cachait pas les larmes bordelaises.

Clermont souffle (un peu)

On croyait le match plié par Angers. C'était avant que Clermont, 17e au classement (32 pts), ne trouve un second souffle. Le SCO avait pourtant assuré le break dès le premier acte grâce aux buts de Mohamed-Ali Cho (1-0, 36e) et d'Ismaël Traoré sur un corner tiré par Fulgini (2-0, 44e). Clermont, peu entreprenant offensivement, trouvait de l'air sur une frappe de Mohamed Bayo et réduisait le score au tableau d'affichage. Un déclic qui relançait les Clermontois. La frappe du pied gauche de Lucas Da Cunha (82e) entérinait le come back des Rouge et Bleu pour recoller au score. Avec deux nuls et une victoire sur ses derniers matchs, Clermont se donne un peu d'air mais reste toujours à deux longueurs de son adversaire du jour.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.