Ligue 1 : battu 6-0, Bordeaux coule à Rennes

 La 21e journée de Ligue 1 a souri au Stade Rennais, très facile vainqueur dimanche 16 janvier de Bordelais en pleine crise.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
La joie des joueurs du Stade Rennais, après le but de Martin Terrier (de face) contre les Girondins de Bordeaux en Ligue 1, le 16 janvier 2022 (JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)

A la peine ces dernières semaines, Rennes a retrouvé des couleurs à la maison dimanche en étrillant Bordeaux. Pour la troisième fois de la saison, les hommes de Bruno Genesio ont inscrit au moins cinq buts dans un match pour un carton qui ne souffre d'aucune discussion (6-0). Contre des Girondins toujours plus à la peine, les locaux n'ont pas fait de détail pour effacer trois défaites de rang. Les voilà devant Lens, au quatrième rang de Ligue 1. Bordeaux pourrait glisser dans la zone de relégation, en fonction des résultats de Lorient et Metz à 15h00.

Maîtrise et spectacle, Rennes a eu tout bon

Cela valait bien un clapping. Même devant des tribunes clairsemées, Covid-19 oblige, les Rennais se sont fait plaisir. L'affiche était, il est vrai, toute trouvée pour se relancer dans la course au podium après le coup d'arrêt du début d'hiver. Contre un adversaire autrement moins doté et en confiance que leurs précédents bourreaux Nice, Monaco et Lens, l'équipe bretonne s'est montrée sans pitié pour parfaire une prestation collective de très bon niveau.

Les cadres bretons du SRFC se sont régalés, à l'image de Jonas Martin, passeur pour Martin Terrier auteur de sa 10e réalisation de la saison sur l'ouverture du score (32'), Benjamin Bourigeaud, auteur d'un coup franc superbe en pleine lucarne avant le repos (2-0, 43'), Déjà en maîtrise des événements, les Rennais ont en plus bénéficié d'un coup de pouce, l'expulsion logique du jeune Issouf Cissokho dès le début de la deuxième période (50').

Dès lors, les joueurs d'Ille-et-Villaine n'ont jamais lâché le pied de l'accélérateur. Et les attaquants à la recherche de sensations en ont profité. Gaëtan Laborde a inscrit le but du 3-0 (61') après cinq matches sans marquer, avant que Serhou Guirassy, en grande difficulté cette saison et possible candidat au départ cet hiver, ne conclut l'après-midi d'un doublé en toute fin de rencontre.

50 buts encaissés en 21 matchs

Le match pouvait difficilement être plus parfait pour le Stade Rennais, et pénible pour les visiteurs. Quelques jours après le tour de vis serré mené par le président Gérard Lopez et la sortie montrée à plusieurs joueurs de l'effectif dont le capitaine Laurent Koscielny, la réaction n'est jamais venue dans les rangs bordelais. Complètement aphones offensivement (aucun tir avant la 76e minute), incapable de relancer le ballon proprement, les joueurs de Vladimir Petkovic ont livré une prestation franchement inquiétante. Bordeaux n'avait plus subi de pareil revers en championnat depuis 42 ans (9-0 contre Monaco, le 18 janvier 1986).

"Si on continue comme ça, c'est clair que l'on fonce tout droit en Ligue 2, ne s'est pas caché le défenseur Enock Kwateng au micro d'Amazon Prime Video. Quand on voit ce genre de match, vous vous doutez bien que l'état d'esprit est au plus bas." "C'est de ma faute, je n'ai pas été en mesure de donner la force suffisante aux joueurs, a assumé l'entraîneur girondin, qui refuse pourtant de baisser les bras. Il y avait trop de peur, il est évident qu'on ne peut pas jouer au football avec trop de peur. Je suis combattif, un battant. Je regarde l'avenir comme une opportunité. Là, nous avons touché le fond, on ne peut que faire mieux."

Avec six nouvelles réalisations dans sa valise, l'arrière garde des Marine-et-Blanc a une fois de plus plombé le FCGB. Bordeaux a encaissé 50 buts en 21 matchs de Ligue 1, du jamais vu depuis 1979 et l'OGC Nice. Bordeaux y verra peut-être un motif d'espoir. Cette saison-là, le Gym avait fini par sauver sa place en première division (15e).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.