Ligue 1 : Lens vainqueur d'un derby agité contre Lille

Les Lensois, provisoirement deuxièmes du championnat, ont vu leur succès entaché par un envahissement de terrain de leurs supporters à la pause. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le Lensois Przemyslaw Frankowski (numéro 29) félicité par ses coéquipiers (FRANCOIS LO PRESTI / AFP)

Lens dans tous ses états ! Le RC Lens s'est imposé dans le derby contre Lille (1-0), samedi 18 septembre, pour le compte de la 6e journée de Ligue 1. Un succès, le premier depuis 2006 dans le derby, que le club ne pourra pas savourer pleinement, à cause de l'envahissement de la pelouse par une partie de ses supporters à la mi-temps. Et d'éventuelles sanctions à venir, un mois après les incidents lors de Nice-Marseille.

Les acteurs se sont rapidement mis au diapason de l'ambiance de Bollaert, alors excellente, malheureusement plus au niveau de l'intensité que du spectacle. D'abord intimidés, les Lillois ont subi plusieurs vagues lensoises avant de répondre. Burak Yilmaz a eu l'occasion d'ouvrir le score mais a vu son tir repoussé par un tacle héroïque de Jonathan Gradit (19e). Lens, en difficulté pour transformer ses bonnes intentions en occasions, a mis Adrian Grbic à l'épreuve en toute fin de première période, avec une frappe de Florian Sotoca que le portier lillois a détourné (45e). 

Lens a fini par trouver la faille

L'incandescente ambiance lensoise a viré à l'incendie à la pause. Un contingent de supporters lensois est descendu de la tribune Marek pour aller en découdre avec les visiteurs lillois, placés dans un virage. L'intervention des stadiers et des CRS a rapidement ramené le calme, mais a entrainé une longue coupure, le temps d'une réunion entre les représentants de la Ligue, des deux clubs et des autorités. Les 15 minutes de pause se sont transformées en 45, mais le match a pu reprendre. 

Le second acte enfin entamé, Lens a retrouvé ses circuits préférentiels, notamment en appuyant sur les montées de Jonathan Clauss côté droit. Mais les centres du latéral n'ont pu aboutir qu'à une frappe trop écrasée d'Arnaud Kalimuendo (52e). Le rythme décousu du match, marqué par de nombreuses fautes, a failli profiter aux Lillois. Mais la tête piquée de Yilmaz n'a pas trouvé le cadre (63e), avant un triple arrêt réflexe de Jean-Louis Leca dans sa surface devant Jonathan Ikoné puis Burak Ylmaz (67e). 

Lens a sû faire le dos rond pour se relever au bon moment, sur une attaque menée par Gaël Kakuta. L'attaquant a parfaitement temporisé pour lancer Przemyslaw Frankowski dans la surface. Heureux sur un contre favorable, le latéral gauche a enchaîné d'une frappe victorieuse (75e) du plat du pied droit. L'ouverture a sonné les Lillois, qui n'ont jamais semblé en capacité d'égaliser. Ce succès propulse provisoirement Lens à la 2e place de Ligue 1, derrière le PSG, en attendant les matches de Marseille (contre Rennes), Angers (face à Nantes) et Nice (contre Monaco). 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.