Cet article date de plus de trois ans.

Ligue 1 (3e journée) : Nice, Pépé, la jeunesse monégasque et de la concurrence pour Neymar ... les 7 leçons à retenir

La troisième journée de Ligue 1 a permis d'en savoir un peu plus sur les forces et les faiblesses des 20 équipes du championnat. De Nice qui n'y arrive toujours pas, en passant par Lille, et un Nicolas Pépé séduisant, jusqu'à Monaco qui cale de nouveau, voici les 7 choses à retenir de cette troisième journée.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 4 min.
Patrick Vieira et Nice en difficultés après trois journées de Ligue 1 (YANN COATSALIOU / AFP)

Le match : Bordeaux - Monaco (2-1)

L'enjeu était de taille entre des Bordelais, qui cherchent à être européens, et des Monégasques qualifiés pour la Ligue des Champions mais qui sont encore loin du niveau escompté pour briller sur la scène continentale. Seule la victoire comptait pour les deux formations, et se sont les Girondins qui ont remporté le bras de fer au bout du temps additionnel. Grâce à un doublé de François Kamano, qui a inscrit les trois buts des Marines en trois journées, Bordeaux a pris ses trois premiers points de la saison. Malgré l'entrée en jeu de son jeune attaquant (voir par ailleurs) Pellegri, qui a éclairé le jeu de l'ASM et inscrit le but égalisateur, Monaco n'avance pas après son résultat nul le week-end dernier (0-0, contre Lille). 

• L'homme fort : Nicolas Pépé

Après une première saison accomplie dans le marasme lillois l'an dernier (13 buts), le destin de Nicolas Pépé dans le nord de la France va occuper les esprits toute la semaine jusqu'à la fin du mercato estival vendredi 31 août. Auteur d'une prestation de haut vol dimanche contre Guingamp, l'ancien angevin était dans tous les bons coups lillois. Impliqué sur les trois buts du LOSC, Pépé a délivré deux passes décisives. Intenable sur son côté gauche avec sa vitesse, l'attaquant a réussi 80% de ses passes et réussi 100% de ses dribbles. Sa percussion et ses gestes techniques, enchaînés d'une sublime passe en retrait pour Xeka sur l'ouverture du score des Dogues, sont une parfaite illustration de son match. L'international ivoirien compte déjà 1 buts et 3 passes décisives après trois journée de championnat. Espérons, malgré les finances du club lillois,  que Nicolas Pépé sera encore présent sur les pelouses de Ligue 1 le week-end prochain. 

• L'équipe : Lille 

Victorieux de Guingamp dimanche (3-0), le Losc de Christophe Galtier a livré une prestation plus que séduisante. L'animation offensive orchestrée par Nicolas Pépé et Jonathan Bamba (2 buts), et ce malgré l'absence de Yacine Benzia blessé, a fait déjouer la défense bretonne prise de vitesse sur chaque accélération des deux ailiers lillois. Les milieux de terrain Thiago Mendes et Xeka (buteur), assurent une véritable stabilité dans le jeu nordiste et risquent de donner du fil à retordre à de nombreuses équipes de Ligue 1. Avec deux victoires et un nul, ce Losc 2018/2019 semble avoir oublié la mauvaise saison dernière. Cependant, Lille réussira-t-il à conserver ses meilleurs éléments avant la fin du mercato ? La réponse vendredi à minuit, fin du mercato. 

• La déception : Nice 

Le retour de Mario Balotelli se fait grandement attendre à l'Allianz Riviera. Samedi, c'est un naufrage qu'a vécu Patrick Vieira à domicile face à Dijon. Après une défaite 1-0 à domicile contre Reims lors de la première journée, les aiglons en ont pris 4 face au DFCO. Si les lacunes défensives sont flagrantes, le nouveau coach niçois doit rapidement trouver des solutions pour enrayer la spirale négative. Pire, les Niçois n'ont pas marqué un seul but à domicile. Pourtant Lees-Melou et Maolida, par deux fois et touchant le poteau, ont eu l'occasion d'ouvrir le score mais ont manqué cruellement de réalisme. Derrière Nice s'est fait punir. Après trois journées, l'OGCN n'a pris qu'un seul point, son total le plus faible à ce stade de la compétition depuis la saison 2011-2012. 

• La stat : 1

Pour son premier match en Ligue 1, le milieu amiénois Saman Ghoddos est entré dans l'histoire du championnat de France. Il est le premier joueur iranien à évoluer et marquer en Ligue 1. Arrivé à Amiens contre 4 millions d'euros, deux jours avant la réception de Reims, il a été un élément essentiel du carton picard (4-1). Une première réussie pour celui qui aura la lourde tache de faire oublier Gaël Kakuta

• L'image : La fougue de Pellegri

Pietro Pellegri, 17 ans, a fait une entrée fracassante avec l'AS Monaco contre Bordeaux. Arrivé en principauté contre 21 millions d'euros en janvier, le très prometteur attaquant Italien a subit une opération d'une pubalgie au mois de mars, ce qui l'a éloigné des terrains de Ligue 1. Pour son retour sous le maillot de l'ASM, il a offert l'égalisation aux siens sur son premier ballon d'une frappe croisée surpuissante dans la lucarne de Benoit Costil. Par la même occasion il a inscrit son premier but en championnat. Sa célébration pleine de hargne en dit long sur la volonté du jeune buteur à s'imposer sur le Rocher. 

La joie de Pellegri pour son premier but avec Monaco en Ligue 1. (NICOLAS TUCAT / AFP)

• L'histoire : Jules Keita, le nouveau Neymar

Dans la large victoire de Dijon contre Nice ce week-end (4-0), se cache la fabuleuse histoire de Jules Keita alias "Baba Neymar".  Âgé de 20 ans, l'attaquant guinéen a séduit la cellule de recrutement dijonnaise puis le staff d'Olivier Dall'Oglio après une mise à l'essaie cet été. Entrée en jeu à la 66e minute, alors que le score était nul et vierge, Jules Keita a inscrit un doublé et délivré une passe décisive. Passé par la réserve du SC Bastia en 2016-2017, et après une saison sans club l'an dernier, Keita est prêt à faire les beaux jours du DFCO. En tête de la Ligue 1 avec le PSG, avec trois victoires en autant de rencontres, Dijon tient son Neymar. Et l'intéressé n'en doute pas, il peut "être aussi fort". 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.