Lens-PSG : Paris arrache le match nul face aux Sang et Or au bout d'une rencontre spectaculaire

Le Paris Saint-Germain a accroché le RC Lens dans les toutes dernières secondes de la rencontre, samedi soir, au stade Bollaert-Delelis (1-1).

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Jean-Louis Leca a fini par craquer face au PSG, le 4 décembre 2021. (JEAN CATUFFE / JEAN CATUFFE)

Le Paris Saint-Germain a tangué comme rarement cette saison. Au terme d'un match splendide, samedi 4 décembre, au stade Bollaert-Delelis, le PSG s'en est très bien sorti en arrachant le match nul (1-1) dans les derniers instants de la rencontre grâce à une tête de Georginio Wijnaldum (90e+2), parfaitement servi par Kylian Mbappé.

Jusqu’à ce but salvateur, intervenu au bout du suspense, le PSG avait effleuré du doigt une deuxième défaite de la saison en Ligue 1, et les Lensois une victoire probante grâce à une prestation brillante menée tambour battant. Les Artésiens, bien meilleurs lors de cette rencontre, ont retrouvé de leur superbe après plusieurs semaines difficiles pour déstabiliser un PSG bien pâle.

La classe à Navas, avant la bourde

Il leur aura fallu attendre l’heure de jeu pour trouver l’ouverture, grâce à une frappe lointaine de Seko Fofana et une erreur de main de Keylor Navas (62e). Le gardien costaricien, choisi pour jouer quand Gianluigi Donnarumma occupait le banc de touche, avait pourtant jusque-là été impérial sur plusieurs occasions lensoises (24e, 27e, 30e).

Dominés, les Parisiens - qui ont débuté la rencontre avec Kylian Mbappé sur le banc - ont su limiter la casse et se sont même procurés quelques occasions sur des fulgurances. On pense au poteau touché par Lionel Messi (18e) ou aux frappes qui ont obligé Jean-Louis Leca, le gardien des Sang et Or, à sortir le très grand jeu face à Angel Di Maria (45+1e) et Kylian Mbappé (72e).

Les frissons qui ont traversé le stade Bollaert-Delelis sur ces actions n’auguraient rien de bon et l’on sentait que les Lensois, qui ont gâché plusieurs situations nettes (51e, 70e, 78e, 81e), allaient le payer cher. Car le PSG est redoutable cette saison dans les derniers instants d’une rencontre, surtout quand il se retrouve dos au mur. Pour la cinquième fois en 17 journées, Paris est allé chercher des points en toute fin de match.

Avant ce point du nul pris contre Lens, il y avait eu des victoires dans les dernières secondes face à Lyon (2-1), à Metz (2-1), contre Angers (2-1) et face à Lille (2-1). Cette fois, il y a donc eu cet éclair de génie de Mbappé, ce centre parfait pour la tête de Wijnaldum dans les derniers instants du match.

Lens va dans la bonne direction

Mais au-delà du résultat, on retiendra surtout la manière et le fait que le Paris de Mauricio Pochettino n’a toujours pas d’identité et ne sait pas où il va. Au contraire du RC Lens, excellent samedi soir et qui peut regarder avec fierté le chemin parcouru depuis sa victoire contre un PSG diminué le 10 septembre 2020 (1-0), au stade Bollaert-Delelis déjà, alors que le club du Pas-de-Calais venait de remonter en Ligue 1.

Les joueurs de Franck Haise ont énormément progressé et occupent désormais - provisoirement - la 3e place du championnat. Même si Lens poursuit sa série de quatre matchs sans victoire en Ligue 1, avec un troisième nul consécutif, les Sang et Or peuvent être rassurés par leur brillante prestation, en attendant la confirmation la semaine prochaine, à Nantes.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.