Cet article date de plus de sept ans.

La Ligue 1 au crible : le FC Nantes

La Ligue 1 débute le 8 août. Avant le début de cette nouvelle saison, FranceTv Sport vous propose un Tour de France des 20 clubs de l'élite. Focus aujourd’hui sur le FC Nantes, un club qui a réussi le pari de la remontée mais qui court toujours sur les traces de son glorieux passé.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Ismaël Bangoura, à la lutte avec le Bordelais Grégory Sertic, lourdement sanctionné financièrement suite à son départ d'Al-Nasr (EAU), est l'une des causes des maux nantais. (XAVIER LEOTY / AFP)

• L’objectif : le maintien pour poursuivre l’apprentissage

Promu l’an passé, le FC Nantes est parvenu à démontrer qu’il faudra à nouveau compter sur lui dans les années à venir. Auteurs d’un parcours brillant lors de la phase aller, les Nantais ont réussi à engranger rapidement les points nécessaires à la survie du club en Ligue 1, malgré la perte des trois premiers, sur tapis vert contre Bastia. Au sein d’un effectif jeune, certains talents se sont révélés (I.Cissokho, Djilobodji, Deaux ou Veretout notamment), sous la houlette bienveillante de Michel Der Zakarian. Pour son retour aux affaires après trois saisons sur le banc de Clermont (Ligue 2), l’entraîneur franco-arménien n’a pas déçu et Mis en cause pour rupture abusive de contrat dans l’affaire Ismaël Bangoura, le FC Nantes est toutefois interdit de recrutement jusqu’en juin 2015. Une situation anticipée par ses dirigeants mais qui risque encore de peser sur la gestion sportive et financière d’un grand nom du football français.

• Le joueur à suivre : Serge Gakpé

En l’absence de Filip Djordjevic (neuf réalisations la saison dernière), parti à la Lazio de Rome, l’attaque nantaise se retrouve quelque peu démunie avant d’entamer cette nouvelle saison. Elle misera beaucoup sur l’ancien Monégasque Serge Gakpé, auteur de buts décisifs sur la phase retour (huit au total). Le franco-togolais est actuellement, à 27 ans, dans la meilleure forme de sa carrière. Formé du côté de l’AS Monaco, il n’est jamais parvenu à s’imposer sur le Rocher, malgré des débuts pour le moins prometteurs. En Loire-Atlantique, son petit gabarit (1,76 m) et sa vitesse font fureur sur le côté droit de l’attaque nantaise, si bien qu’il apparaît aujourd’hui comme une pièce-maîtresse du dispositif offensif de Der Zakarian.

• La recrue : Johan Audel

Définitivement transféré au FC Nantes cet été, au même titre que son compère de l’attaque Etay Shechter, Johan Audel semble prêt pour un nouveau départ. L’ancien Valenciennois aura à cœur de se relancer et de retrouver le chemin des filets, après trois saisons blanches à Stuttgart. On lui souhaite de s’être enfin débarrassé de toutes les blessures qui ont considérablement freiné sa progression outre-Rhin. A 30 ans, l’attaquant martiniquais n’est jamais parvenu à atteindre la barre des 10 buts sur une saison en championnat. Encore un vrai pari tenté par les Canaris, à la recherche de solutions économiques face à la grosse amende (4,5M€) que doit verser le club suite à l’épisode Bangoura.

• Le chiffre : 44

Avant sa descente en Ligue 2 en 2007, le FC Nantes restait sur 44 saisons consécutives en première division, une performance inégalée à l’échelle nationale. Du côté de la Jonelière, le centre d’entraînement du club nantais, on aimerait sans doute bien retrouver une telle régularité, afin que la Beaujoire puisse enfin revivre ses plus belles heures de gloire. Le chemin reste donc long à parcourir pour les hommes de Der Zakarian, si ces derniers veulent marquer de leur empreinte l’histoire des Canaris.

Le tweet du FC Nantes

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.