Cet article date de plus de deux ans.

L1, 13e journée : L'OM se reprend en main face à Dijon

L'Olympique de Marseille a mis fin à une série de quatre revers d'affilée en s'imposant face à Dijon (2-0), en match de la 13e journée de Ligue 1. L'OM se repositionne au sixième rang, alors que son adversaire du jour s'enfonce dans la zone de relégation (18e).
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Adil Rami (Olympique de Marseille) (CHRISTOPHE SIMON / AFP)

Eliminé de la Ligue Europa jeudi, le club phocéen peut à présent se concentrer sur son principal objectif, le championnat. En difficulté notamment en défense avec dix buts encaissés en quatre matches (toutes compétitions confondues), Marseille misait beaucoup sur la venue du club bourguignon pour rebondir. Dijon, en quête d'un succès depuis neuf rencontres (deux nuls et sept défaites) avait le profil de l'adversaire parfait pour redresser la barre.

Sans surprise, l'OM se montrait le plus entreprenant dès l'entame, mais devait encore s'ajuster devant les buts de Runarsson. Mitroglou aurait pu déjà ouvrir la marque dès le quart d'heure de jeu s'il n'avait pas été gêné par Sarr. Quinze minutes plus tard, c'était au tour de Thauvin de rater de peu l'ouverture, la faute à un tir dévié (30e). Peu après, Mitroglou –seul devant les cages du portier islandais- ratait l'immanquable. Il fallait attendre les arrêts de jeu pour assister au but marseillais, sur une belle tête détournée de Rami, effleurée par Ocampos (1-0, 45+3e).

Menés 1-0 et devant faire face aux blessures de Balmont et Coulibaly, les Bourguignons n'avaient guère d'autres choix que de prendre quelques risques. Les joueurs d'Olivier Dall'Oglio avaient le mérite de maintenir un bon pressing sur le camp olympien. Mais malgré leurs efforts, les Dijonnais ne renversaient pas la tendance, et pire, prenaient un deuxième but cette fois attribué sans contestation possible à Adil Rami (2-0, 85e). L'OM atteignait son objectif sans trop souffrir, alors que Dijon repartait de Marseille plein de regrets.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.