Insultes racistes pendant le match Amiens-Dijon : la LFP va "étudier les recours judiciaires à opérer"

Nathalie Boy de la Tour, président de la LFP, était l'invité de France Inter samedi. 

Nathalie Boy de la Tour, la présidente de la LFP. 
Nathalie Boy de la Tour, la présidente de la LFP.  (FRANCK FIFE / AFP)

La Ligue de football professionnel (LFP) va "étudier les recours judiciaires à opérer contre cet individu" qui a proféré des cris racistes pendant le match Dijon-Amiens vendredi 12 avril au soir, annonce samedi sur France Inter la présidente de la LFP. Invitée du journal de 13h, Nathalie Boy de la Tour annonce par ailleurs que la ligue va réunir "dès mercredi" sa commission de discipline pour "se saisir de ce dossier".

"Je condamne ces actes racistes. Les insultes racistes n'ont rien à faire dans un stade ou ailleurs", dénonce Nathalie Boy de la Tour, qui salue la "réaction exemplaire" du capitaine d'Amiens, Prince Gouano, cible de ces cris racistes. Cela "démontre la sagesse, la dignité d'un très grand capitaine", selon elle. 

Suite aux chants homophobes entendus dans les stades, que Nathalie Boy de la Tour avait qualifiés de "folklore" il y a quelques semaines, elle annonce que la dernière journée du championnat "sera dédiée à la lutte contre homophobie" dans les stades, avec des ateliers de sensibilisation proposés aux supporters.