Angers-PSG : porté par Kylian Mbappé, Paris l’emporte difficilement face au SCO

Dans un match au faible enjeu sportif, le PSG a fait le travail sans briller chez la lanterne rouge (2-1), vendredi, grâce à un doublé de Kylian Mbappé.
Article rédigé par franceinfo: sport
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Les joueurs du Paris Saint-Germain se congratulent après un but de Kylian Mbappé lors de Angers-PSG, au stade Raymond-Kopa, le 21 avril 2023. (DAMIEN MEYER / AFP)

Trois points et puis c'est tout. Efficace en première mi-temps et rapidement devant au score grâce à un doublé de Kylian Mbappé (9e et 26e), le Paris Saint-Germain s'est imposé sur la pelouse d'Angers (2-1), vendredi 21 avril, et conforte sa place de leader. Bousculé par des Angevins volontaires et combatifs, le club de la capitale n'aura rien montré en deuxième mi-temps, subissant plus qu'il n'a dominé et concédant même la réduction du score par l'intermédiaire de Sada Thioub en toute fin de match (87e) face à la deuxième plus mauvaise attaque du championnat. À l'issue de ce choc des extrêmes, Paris possède 61 points d'avance sur son adversaire du soir.

Et si ce PSG peu séduisant dispose d'autant de marge, il le doit en immense partie au nouveau capitaine des Bleus. Servi sur un plateau par Juan Bernat puis Lionel Messi, Mbappé aura une nouvelle fois sauvé les siens d'une contre-performance qui aurait fait tâche. Mais Angers n'est pas en reste et demeure en course pour le plus petit nombre de points sur une saison (14 pour le SCO, 17 pour le Lens de 1988-1989). Apathiques, sans intensité et sans énergie, les Parisiens sont revenus des vestiaires la tête ailleurs et se sont logiquement fait punir en fin de rencontre.

De leur côté, les Angevins pourront trouver de la satisfaction dans leurs regrets. Devant un public fourni, le SCO a montré un visage combatif qui lui a fait défaut cette saison. S'ils étaient partis pour passer une longue soirée après les deux buts rapides de Paris, les joueurs d'Alexandre Dujeux ont progressivement relevé la tête pour inquiéter Gianluigi Donnarumma. Ils n'échouent finalement qu'à un petit but, mais le constat est implacable : ils seront officiellement en Ligue 2 dimanche soir si Nantes et Brest gagnent face à Troyes et Ajaccio, et qu'Auxerre ne perd pas face à Lille.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.