Covid-19 : deuxième report de suite pour le FC Lorient, qui devait affronter Nîmes

La LFP a annoncé le report d'un deuxième match du FC Lorient. Après la rencontre face à Dijon, prévue le week-end dernier, le club breton n'affrontera pas Nîmes, dimanche 24 janvier. Plus de dix joueurs de l'effectif lorientais sont absents en raison de la Covid-19.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
La rencontre Lorient - Dijon reportée, après la détection de douze cas de Covid-19 chez les Bretons. (LOIC VENANCE / AFP)

Lorient ne s'en sort pas. La Ligue professionnelle de football a annoncé le report du match du club breton face à Nîmes, prévu dimanche en Ligue 1. La rencontre face à Dijon, prévue le week-end dernier, avait déjà été reportée en raison de nombreux cas de Covid-19 au sein de l'effectif lorientais. 

Une décision prise "après avis de la commission nationale COVID FFF, constatant l'absence certaine de plus de 10 joueurs sur la liste des 30 joueurs du FC Lorient pour cause de tests RT-PCR positifs pour son match contre le Nîmes Olympique". Avant la rencontre face à Dijon, 12 joueurs lorientais avait été testés positifs. Un treizième cas positif a été décelé lors des tests réalisés lundi 18 janvier.

Lorient, un calendrier à refaire

Ce nouveau report pose déjà des questions sur le calendrier et sur l'équité de la Ligue 1. Dernier du championnat à deux points de Dijon (19e), Lorient va accuser des matches de retard face à ses concurrents (un par rapport à Nîmes et Dijon, deux par rapport à Nantes et Saint-Etienne). Lorient va devoir jouer deux rencontres potentiellement décisives pour son maintien en milieu de semaine, trois jours après (et avant) un autre match de Ligue 1. 

Saint-Etienne a dû jouer

Saint-Etienne a connu la situation inverse le week-end dernier. Malgré dix cas positifs au sein de l'effectif, les Verts ont bien disputé leur rencontre face à Strasbourg, perdue 1-0, dimanche 17 janvier. "Nous avons eu dix joueurs positifs et il en faut onze, d’après le règlement, pour reporter le match", a expliqué Claude Puel en conférence de presse. "La situation est grotesque car il fallait jouer coûte que coûte pour respecter le règlement, sinon nous aurions perdu sur tapis vert. Est-ce que l’équité a été maintenue ? Bien sûr que non." Après l'arrêt prématuré de la saison 2019-2020, le casse-tête de la Covid-19 continue pour la Ligue 1. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.