Cet article date de plus de quatre ans.

Cheick Diabaté, le bon coup du mercato à Metz

Qui l’eut cru. Il a fallu quatre matchs à Cheick Diabaté pour faire de Metz une nouvelle équipe. A l’issue de la 20e journée de Ligue 1 et un nul prometteur à Nice (0-0), la formation messine était pourtant bel et bien lanterne rouge. Mais aujourd’hui, avec un match en moins (à rejouer contre l’Olympique Lyonnais), les Grenats sont 12e, à cinq points de la zone de relégation et trois d’Angers (18e), barragiste. Un Malien arrivé au mercato hivernal a notamment permis cette remontée…
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Cheick Diabaté prend des conseils auprès de Philippe Hinschberger lors de la victoire contre Dijon (2-1). (PATRICK HERTZOG / AFP)

Et il est bien connu des services défensifs de Ligue 1. Cheick Diabaté, en championnat de France, c’est 133 matchs joués pour 53 buts marqués, soit un but tous les 2,5 matchs. Un ratio plus qu’honorable pour un joueur souvent critiqué mais qui manquait dans la panoplie de Philippe Hinschberger : « Il est venu ici pour se relancer. On a vu que dans les airs et dans la surface de réparation, il prend de la place grâce à un bon jeu de tête. »

Avec un doublé contre Montpellier, pour sa première apparition le 21 janvier, l’ex-Bordelais avait fait forte impression. Et quand il ne marque pas, comme ce fut le cas contre l’OM, il pèse par sa présence. Il lui faudra d’ailleurs au moins ça, ce samedi, pour embêter la solide arrière-garde monégasque. Monaco-Metz, le match des extrêmes, un match pour lui. Finalement, il le dit lui-même : « Mon nouveau nom, c’est Cheick sans limite. » Une ambition clairement affichée et des résultats attendus sur le long terme pour le messie messin.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.