Ligue 1 : Montpellier tousse, Paris s'enrhume

Les Parisiens n'ont pas profité du faux pas des Montpelliérains à Lorient.

L\'entraîneur du PSG, Carlo Ancelotti, le 15 avril 2012.
L'entraîneur du PSG, Carlo Ancelotti, le 15 avril 2012. (LEJEUNE / MAXPPP)
L'actualité de votre club après la 32 journée résumée en deux phrases. 
1- Montpellier 66 points (battu par Lorient 1-2) Comparez cette déclaration de René Girard, l'entraîneur montpelliérain : "le troisième match en sept jours est toujours le plus difficile" et celle du défenseur Garry Bocaly :  "Ce n'est jamais évident de disputer trois matches en une semaine, mentalement et physiquement". Elements de langage?
2- PSG 64 (tenu en échec à Auxerre 1-1) Tout allait bien dans le meilleur des mondes après le but de Menez après 20 minutes de jeu. Quand, vers le milieu de la seconde période, le PSG a arrêté de jouer. Ajoutez à cela un coaching discutable, et comme contre Nancy voilà deux semaines, le PSG se fait reprendre en toute fin de match. Mérité, en plus. 
3- Lille 59  (vainqueur d'Ajaccio 4-1). La journée s'annonçait radieuse pour les Lillois, quand un incident a opposé le Lillois Chedjou à l'Ajaccien Cavalli. D'après Cavalli, Chedjou l'aurait traité dans le tunnel de "sale corse". Le Lillois dément sur Twitter, utilisant un autre qualificatif peu aimable. La Ligue a décidé l'ouverture d'une enquête. 
4- Lyon 53. Se déplace à Toulouse mercredi à 18h30.
5- Saint-Etienne 50 (vainqueur de Brest 2-1). La Bretagne réussit bien à Saint-Etienne : la dernière victoire des Verts à domicile remontait à un 4-2 contre Lorient en février dernier...
6- Toulouse 50. Reçoit Lyon mercredi à 18h30.
7- Rennes 48. Reçoit Nice lundi à 21h.
8- Bordeaux 43 (tenu en échec par Nancy 2-2). "C'est un beau challenge de finir au moins dans les huit premiers. Pour le reste, on ne se projette pas sur la saison prochaine mais sur les vacances." Francis Gillot, l'entraîneur de Bordeaux, ne se fait pas d'illusions.
Le défenseur bordelais Benoît Trémoulinas fait un vol plané après un tacle lors du match de son équipe à Nancy, le 15 avril 2012. 
Le défenseur bordelais Benoît Trémoulinas fait un vol plané après un tacle lors du match de son équipe à Nancy, le 15 avril 2012.  (JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)
9- Evian 42 (vainqueur de Valenciennes 3-0) Victoire à l'extérieur ou pas, l'entraîneur savoyard, Pablo Correa, n'aime pas que son équipe joue un football champagne. "Même si les joueurs pensent à la saison suivante, moi, en tant qu'entraîneur, je n'aimerais pas voir mon équipe jouer trop libérée!" Correa a passé près de 10 ans à la tête de l'hermétique AS Nancy Lorraine. Chassez le naturel...
10- Marseille 40. Joue mercredi à 18h30 contre Caen. 
11- Nancy 40 (tenu en échec par Bordeaux 2-2). Encore 2 points et le maintien est assuré. Les Nancéiens, meilleure équipe de L1 sur les six derniers matchs, devraient y arriver.
12- Valenciennes 37 (écrasé par Evian 0-3). En un quart d'heure, le match était plié. A la mi-temps, le ridicule était consommé. En seconde période, la maladresse des attaquants valenciennois qui se sont procurés une multitude d'occasions a achevé la sale soirée. 
13- Lorient 35 (vainqueur de Montpellier 2-1) Relégable au coup d'envoi, on se demandait si Lorient allait continuer à essayer de s'en sortir par le jeu, ou si ces belles dispositions allaient être sacrifiés sur l'autel de l'efficacité défensive et des ballons balancés dans les tribunes en cas de score favorable. Et bien non! "L'identité de jeu lorientaise existe encore" se félicite Christian Gourcuff.
14- Nice 34. Se déplace à Rennes lundi à 21h.
15- Dijon 34 (battu par Sochaux 0-1). Patrice Carteron, l'entraîneur bourguignon, était lucide après la défaite des siens : "On sait qu'on est lancé dans une course au maintien complètement folle." La lutte pour ne pas descendre est haletante, avec 10 équipes concernées, et des clubs qui entrent et qui sortent de la zone rouge à chaque journée. Dijon, l'équipe qui fait le moins de passes des cinq grands championnats européens, a-t-il les armes?
16- Brest 33 (battu par Saint-Etienne 1-2). Avec Alex Dupont, on voit en moyenne 0,87 but par match. Une stat peu flatteuse pour le coach breton, qui se défend de jouer défensif. D'ailleurs, son équipe a marqué un but. Pas assez pour remporter la victoire.
17- Caen 33. Se déplace à Marseille mercredi à 18h30.
18- Sochaux 33 (vainqueur de Dijon 1-0). Depuis l'arrivée du nouvel entraîneur, Sochaux a pris 12 points sur 18 possible. Il n'y a guère que Nancy qui fait mieux.
La joie des joueurs sochaliens après leur victoire contre Dijon, le 15 avril 2012.
La joie des joueurs sochaliens après leur victoire contre Dijon, le 15 avril 2012. (SEBASTIEN BOZON / AFP)
19- Ajaccio 33 (battu par Lille 4-1). Après avoir enchaîné les nuls, les Corses ont mordu la poussière face à Lille. Sans que ça fasse un drame, comme l'expliquait le défenseur Carl Medjani, "si on est relégables, ce n'est pas grave".
20- Auxerre 28 (auteur d'un bon nul face au PSG 1-1) "On ne va pas transformer une Twingo en Aston Martin" déclarait avant le match Olivier Kapo, dans L'Equipe. On l'a bien vu, mais Auxerre, qui a réalisé une seconde période de haute volée, vaut mieux qu'une voiturette.