Real Madrid : trois questions sur une fin de cycle et l'avenir de Zinédine Zidane

Après son élimination mercredi soir en demi-finale de la Ligue des champions contre Chelsea, le club merengue va sans doute devoir tourner une page glorieuse de son histoire.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min.
Zinédine Zidane contre Chelsea, le 5 mai 2021. (GLYN KIRK / AFP)

Battu mercredi 5 mai en demi-finale retour de la Ligue des champions par Chelsea (2-0) et éliminé sans gloire de la compétition, le Real Madrid va peut-être devoir se réinventer. Cette défaite résonne comme une possible fin de cycle à tous les niveaux pour les Merengues, même s'ils sont encore en course pour remporter le titre en championnat d'Espagne (dans une lutte à quatre acharnée avec les rivaux de Barcelone, de l'Atlético et le FC Séville).

Que vont devenir les cadres en bout de course ?

On prend les mêmes et on recommence. Cet adage symbolise bien ce qu'est devenu le Real Madrid ces dernières années. Depuis trois ans et le départ de Cristiano Ronaldo pour la Juventus Turin, les Merengues sont dans une phase de transition perpétuelle et n'arrivent pas à tourner la page de leur glorieux passé. En cause, une relève qui n'a toujours pas réellement sa chance et des cadres vieillissants mais toujours omniprésents.

La colonne vertébrale du club espagnol est composée de Karim Benzema (33 ans), Luka Modric (35 ans), Toni Kroos (31 ans) et Sergio Ramos (35 ans). Problème : depuis quelques semaines, les deux milieux de terrain accusent le coup physiquement – après avoir brillé en quart de finale contre Liverpool – et le défenseur et capitaine emblématique du club revient d'une longue blessure. "Il est important que Modric et Kroos retrouvent leur fraîcheur. Vous ne pouvez pas affronter cette équipe de Chelsea en étant fatigué", a analysé l'ancien directeur sportif du club, Jorge Valdano, dans l'émission "El Transistor" diffusée à la télévision espagnole.

Cette demi-finale contre Chelsea ressemblait bel et bien à un dernier tour d'honneur pour ces joueurs, qui ont fait les beaux jours de la Casa Blanca et permis au club madrilène d'ajouter à son inégalable palmarès pas moins de quatre titres en C1 entre 2014 et 2018. L'été s'annonce donc agité et bien incertain dans la capitale espagnole, d'autant que Sergio Ramos arrive en fin de contrat en juin prochain, au même titre que Marcelo et Isco, qui ont perdu leur place de titulaire ces derniers mois.

Le Real va-t-il investir sur des nouvelles stars et miser sur des jeunes du cru ?

Si la fin de cycle de certains cadres du Real Madrid est de plus en plus visible, l'explosion de certains jeunes tarde à venir. Bloqués par ces cadors, des joueurs comme Martin Odegaard (22 ans), Takefusa Kubo (19 ans), Jorge de Frutos (24 ans) ou Dani Ceballos (24 ans) vont voir si l'herbe est plus verte ailleurs ces dernières saisons et partent en prêt pour avoir du temps de jeu.

Cependant, certains espoirs du club ont quand même eu leur chance à cause du nombre de blessures des joueurs de l'équipe première (environ 60 depuis le début de saison, en comptant les cas de Covid-19). Une situation inédite qui a poussé Zinédine Zidane à utiliser certains joueurs du Castilla ces dernières semaines. Pas moins de sept membres de l'équipe réserve du Real Madrid ont fait leurs débuts sous la houlette du technicien français : Marvin Park (20 ans – ailier), Sergio Arribas (19 ans – milieu offensif), Victor Chust (21 ans – défenseur central), Antonio Blanco (20 ans – milieu de terrain), Miguel Gutiérrez (19 ans – latéral gauche) et Hugo Duro (21 ans – attaquant). Certains d'entre eux ont même réalisé de belles performances et marqué des points pour l'avenir.

"Antonio Blanco a été très bon. C'est l'un de nos joueurs. Il est avec le Castilla, mais il peut jouer avec nous. Gutierrez et Arribas aussi, ils ont passé beaucoup de temps avec nous. Ils apportent de l'énergie positive et il faut en profiter", a expliqué le coach tricolore en conférence de presse, après le succès de son équipe contre Osasuna samedi dernier. L'éclosion de ces jeunes joueurs au plus haut niveau peut donc permettre au Real Madrid d'entamer une nouvelle ère.

Pour entamer une nouvelle ère, le Real Madrid devrait également recruter de nouveaux joueurs. Le récent fiasco de la Super Ligue européenne et la rénovation du stade Santiago Bernabéu pourraient pousser Florentino Perez à recruter au moins un grand nom, pour faire rêver les supporters. De nombreux journaux espagnols parlent du défenseur du Bayern Munich David Alaba, libre de tout contrat en juin, et bien sûr de Kylian Mbappé pour renforcer l'effectif du club madrilène. Pour l'instant, aucune recrue n'a été officialisée.

Zinédine Zidane peut-il prolonger l'aventure sur le banc ?

"Mon dernier match européen au Real ? Je n'ai réfléchi à rien. Ce soir, c'est juste de la déception pour tout le monde. Après, il reste quatre matchs de Liga, on va se reposer et se concentrer sur cela pour aller chercher quelque chose", a expliqué Zinédine Zidane en conférence de presse mercredi soir. Il faut dire que l'avenir du technicien français est souvent remis en cause ces derniers mois.

D'autant que les rumeurs sur son possible successeur vont bon train. L'élu semble se trouver au Castilla en la personne d'une autre légende du club, Raùl. Le jeune coach espagnol a des résultats probants avec la réserve puisqu'il a gagné la première Youth League [l'équivalent de la Ligue des champions chez les jeunes] de l'histoire du club madrilène l'année dernière. "Avec Raùl, le Real Madrid va trouver son nouveau Guardiola ou Simeone", estimait déjà Jorge Valdano en octobre 2019, dans El Pais. Le légendaire attaquant des Merengues tape donc à la porte de l'équipe première. Et va certainement essayer de s'inspirer de son ancien coéquipier français, qui a lui aussi fait ses classes avec le Castilla avant de prendre en main les rênes de l'équipe première.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.