Les joueurs de football 16% plus chers qu'il y a 5 ans

Selon un rapport de l'Observatoire du football CIES, des joueurs comme Angel Di Maria ou David Luiz ont été sur-payés.

Les transferts de Angel Di Maria (à gauche) et David Luiz (à droite), ici sous les couleurs du Benfica Lisbonne le 27 février 2010, ont été sur-payés.
Les transferts de Angel Di Maria (à gauche) et David Luiz (à droite), ici sous les couleurs du Benfica Lisbonne le 27 février 2010, ont été sur-payés. (MIGUEL VIDAL / REUTERS)

Il est en plus en plus difficile de faire son marché... pour les clubs de football. Selon un rapport de l'Observatoire du football (CIES), publié mardi 2 septembre, les meilleurs clubs des championnats allemand, anglais, espagnol, français et italien achètent leurs joueurs 16% plus cher qu'il y a cinq ans.

"Cela confirme l'inflation en cours dans le football tout en haut de la pyramide", estime la fondation suisse. Selon le CIES, le transfert de l'Argentin Angel Di Maria, acheté par Manchester United pour 75,5 millions d'euros, a coûté 30 millions d'euros de plus que la véritable valeur du joueur sur le marché. Les 62 millions d'euros dépensés par le Paris SG pour le défenseur brésilien David Luiz, seraient eux 29 millions d'euros au-dessus de son juste prix, analyse le CIES.

Balotelli et Suarez, de bonnes affaires

A l'inverse, le club de Liverpool aurait fait une "bonne affaire" sur le plan financier en s'offrant Mario Balotelli (ex-AC Milan) pour un montant estimé à 20 millions d'euros, soit 16 millions en-dessous de la valeur de l'attaquant italien sur le marché.

Le CIES avance des raisons extra-sportives à cette sous-évaluation, tout comme le prix payé par le FC Barcelone (94 millions d'euros) pour le transfert de Luis Suarez (ex-Liverpool). L'attaquant uruguayen, qui a défrayé la chronique en mordant un adversaire italien au Mondial brésilien, est sous-évalué de 12 millions d'euros, selon la même source.