Cet article date de plus de neuf ans.

Ligue des champions : le Bayern élimine le Barça par KO

Les coéquipiers de Franck Ribéry ont ridiculisé le FC Barcelone (3-0, aller 4-0), et défieront le Borussia Dortmund en finale.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Arjen Robben est félicité par ses coéquipiers du Bayern Munich après son ouverture du score contre le FC Barcelone, mercredi 1er mai 2013. (LLUIS GENE / AFP)

Rien ne semble pouvoir arrêter le Bayern Munich. Les Bavarois se sont qualifiés mercredi 1er mai pour la finale de la Ligue des champions de football, en corrigeant sèchement le FC Barcelone sur sa pelouse (0-3). Les coéquipiers de Franck Ribéry iront défier leurs compatriotes du Borussia Dortmund le 25 mai au stade de Wembley, à Londres (Angleterre). A l'image du match aller, perdu 4-0, les Barcelonais ont pris une véritable rouste : Robben (48e), Piqué contre son camp (72e), puis Müller (76e) ont trompé le gardien espagnol. Que retenir de ce match ?

Le Barça n'est plus la meilleure équipe du monde

On s'en doutait un peu après le match aller, on l'avait un peu vu venir lors de cette campagne qualificative un rien bancale, le Barça est tombé de son piédestal. Et pas n'importe comment : en concédant la plus lourde défaite de l'histoire du club sur un match aller-retour. Les Catalans, qui avaient promis l'enfer aux Bavarois, n'étaient-ils pas résignés dès le départ ? Lionel Messi n'a pas joué une minute de la rencontre. Xavi et Iniesta sont sortis après le premier but. La priorité est ailleurs : assurer la victoire en championnat, ce qui paraît dans les cordes de ce Barça-là.

Le Bayern a gagné en jouant

Eliminer le Barça, jusqu'à présent, ça se passait à 10 en défense et en priant pour que l'unique attaquant trouve la faille sur un vieux ballon dévié. L'Inter Milan en 2010 et Chelsea en 2012 avaient procédé ainsi. Cette fois, le Barça a été battu à son propre jeu. Forts de leur avantage à l'aller, les joueurs allemands ont passé leur soirée à récupérer les ballons devant leur surface de réparation, et placer des contres meurtriers. "Quand on joue contre le Barça, il faut défendre un peu plus. Mais contre chaque équipe, on joue comme on l'a fait ce soir", analyse Franck Ribéry sur Canal +. Au point que le premier but, signé Arjen Robben, a eu lieu sur une action répétée des milliers de fois par le Néerlandais en match : crochet, frappe enroulée en coin dans la lucarne du gardien. A croire que le Barça n'avait pas travaillé la défense, obsédé par le handicap à remonter.

Reste maintenant pour le Bayern à s'imposer en finale. Le club bavarois reste sur deux finales perdues, contre l'Inter Milan en 2010 et Chelsea en 2012, qui avaient sorti le Barça en demi-finale.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Foot

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.