La Ligue refuse la Ligue 2 à Luzenac

Le club du petit village de l'Ariège ne pourra pas évoluer en Ligue 2 cette saison. La Ligue Française de Football a refusé son accès la compétition malgré un avis favorable de la DNCG, le gendarme du football français.

(© MaxPPP La Ligue de Football Professionnelle a refusé l'accession en Ligue 2 aux joueurs de Luzenac)

La nouvelle a été annoncée par un communiqué publié sur le site de la Ligue de Football Professionnel. Luzenac, ville de 650 habitants, et son club de football ne pourra pas jouer cette saison en Ligue 2. Le conseil d'administration de la Ligue refuse l'accession malgré un avis favorable de la DNCG rendu jeudi. 

Dans son communiqué, la LFP explique avoir pris une décision "à l'unanimité des 24 membres présents ou représentés"  car "ce club ne dispose pas d'un stade répondant aux normes règlementaires de sécurité."  Le texte précise également avoir informé Luzenac "à de nombreuses reprises qu'il devait disposer, en cas d'accession, d'un stade aux normes pour évoluer en Ligue 2." Selon la Ligue de Football Professionnel, "le club n'a pas pris les dispositions nécessaires pour évoluer dans un tel stade". Pourtant, Luzenac avait conclu un accord avec le Stade Toulousain pour évoluer au stade Ernest-Wallon. 

Enième épisode d'une bataille judiciaire

Ce refus c'est un nouvel épisode de la bataille judiciaire engagée par les dirigeants du club ariégois pour obtenir leur passeport dans l'anti-chambre de l'élite, au premier rang desquels l'ancien champion du monde Fabien Barthez. Après une excellente campagne en National, au terme de laquelle le club termine à la deuxième place, Luzenac, petit village de 650 habitants, avait obtenu sur le terrain son billet pour la Ligue 2. Mais la DNCG et le Comité national olympique et sportif français (CNOSF) s’y étaient opposé, remettant en cause les moyens financiers du club.

 

Le club avait du contester les choix devant le tribunal administratif de Toulouse qui leur avait donné raison. Une bataille gagnée, mais pas la guerre. 

Des stades qui posent problème - Papier de Jérémy Marillier
--'--
--'--

"C'est le foot business "

"On est outré (...) Ca fait deux mois qu'on prend des claques. On met un genoux à terre, mais on a deux jambes. On se remet sur nos deux jambes. (...) On essaye de continuer à travailler, ça devient difficile, mais on va se battre ", a commenté le directeur administratif du club, Christophe Rodriguez.

"On va se battre" - Christophe Rodriguez
--'--
--'--

​"C'est le foot business et on rentre pas là dedans ", a critiqué le vice-président du club, Alain Canale. Mais ils ne sont pas les seuls à réagir, les habitants du petit village de l'Ariège sont entre tristesse, désarroi et colère. "Je trouve que c'est une grosse injustice ", commente une des supportrices au micro de Corinne Cutilla.

"Je trouve que c'est une grosse injustice" - Réactions au village de Luzenac
--'--
--'--