Incidents autour du Parc OL avant la rencontre Lyon-Besiktas

Hier soir, jeudi 13 avril, des incidents ont émaillé le quart de finale aller de Ligue Europa entre Lyon et Besiktas.

France 3

La confrontation est violente hier soir, sur le parvis du stade, où supporters lyonnais et turcs s'affrontent pendant près d'une heure à Lyon (Rhône). Puis c'est à l'intérieur du stade que les échauffourées se poursuivent. Effrayés, des spectateurs envahissent la pelouse pour éviter des projectiles lancés depuis les tribunes par les Turcs. Certains supporters sont déterminés à en découdre, comme le montrent ces images amateurs.

Des supporters turcs plus nombreux que prévu

Ce vendredi matin, la responsable sécurité de l'Olympique lyonnais, habituellement si discrète, prend la parole. Elle met en cause une cinquantaine de hooligans turcs : "Ils sont entrés de force dans la tribune. Ils ont réussi à accéder sur le podium avec un billet valable, ou un faux billet, je l'ignore, (...) mais il est clair qu'ils n'étaient pas dans la tribune où ils étaient censés être", a déclaré Annie Saladin, responsable sécurité de l'OL. En effet, les supporters turcs auraient dû se trouver dans cette tribune protégée d'un filet. Mais hier, ils étaient plus nombreux que prévu : 20 000, répartis dans tout le stade. Beaucoup avaient acheté des billets individuels, sans passer par leur club. Face à la violence, de nombreux spectateurs ont préféré quitter les lieux avant le coup de sifflet final.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des supporters de Besiktas, le 13 avril 2017 à Décines (Rhône).
Des supporters de Besiktas, le 13 avril 2017 à Décines (Rhône). (PHILIPPE DESMAZES / AFP)