Cet article date de plus de sept ans.

France-Nigeria (2-0) : que retenir du match des Bleus ?

La France est qualifiée pour les quarts de finale du Mondial, après sa victoire face au Nigeria ce lundi (2-0). Une victoire qui a mis du temps à se dessiner, face à des Super Eagles combatifs. Quelle(s) leçon(s) retenir de ce match ? France Info fait l'état des lieux.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
 (La joie des Bleus après la qualification © Martin Meissner/AP/SIPA)

La bonne nouvelle

Elle est toute simple : la France est qualifiée pour les quarts de finale de la Coupe du Monde. Qui aurait pu prédire cela il n'y a de cela que quelques mois, quand les Bleus revenaient battus et abattus d'Ukraine après leur défaite en match aller des barrages éliminatoires ? Sept mois plus tard, l'équipe de France est rayonnante, et a effacé pas mal de doutes et de mauvais souvenirs, quatre ans après la catastrophe de Knysna. Les quarts de finale, elle ne les avait plus atteints depuis 2006, l'année de la défaite en finale du Mondial face à l'Italie.

La leçon du match

Les Bleus n'ont pas sombré dans le doute, même dominés par moments par des Nigérians au niveau. Il leur a fallu 20 minutes en première période pour inverser la pression, avant de retomber dans le manque de justesse et le déchet technique en début de seconde période. Mais les 20 dernières minutes ont été totalement françaises, récompensées par deux buts après quelques occasions franches. Ce groupe a montré son caractère.

L'homme du match

Paul Pogba. Le milieu de terrain turinois a fait taire les critiques nées de ses performances lors des trois premiers matchs des Bleus. Il a été omniprésente pendant toute la rencontre, ratissant sans relâche et distribuant le jeu quand il ne faisait pas étalage de sa classe technique. Son match époustouflant a été récompensé par un but plein d'opportunisme à la 79e minute, profitant d'une sortie ratée du gardien Vincent Enyeama sur un énième corner botté par Mathieu Valbuena. Pogba, star annoncée, vedette en devenir, est en train de se tailler une place en or au sein du groupe France, et parmi les cadors du football mondial.

Le moins

Les Bleus ont livré une prestation ambivalente. Brillants par moments, inquiétants à d'autres... En début de match et de seconde période, la justesse technique leur a fait défaut, la fluidité aussi. Beaucoup de passes n'ont jamais trouvé leur destinataire. Et que dire de la performance d'Olivier Giroud ? L'avant-centre, très en dedans, n'a jamais pesé. Pire, c'est à sa sortie, et avec l'entrée à sa place d'Antoine Griezmann, que les Bleus ont entamé leur mue. Il faut dire qu'à ce moment-là, Karim Benzema a retrouvé son poste de prédilection. Le système de Didier Deschamps n'est pas adaptable en permanence.

Le prochain match

Ce sera face à l'Allemagne, vendredi prochain. Une affiche qui sent la poudre, enrichie de précédents historiques qui en font une rencontre à part (Séville 1982, Mexique 1986...). Les Allemands ont eu du mal à venir à bout d'héroïques Algériens lundi soir (victoire après prolongation 2-1), et se présenteront un peu plus émoussés que les Bleus. Mais la confrontation s'annonce d'ores et déjà explosive, entre deux équipes attendues à tel niveau. La Mannschaft est plus que solide, mais n'offre pas une garantie sans faille au niveau de sa défense. La pression sera maximale, l'enjeu, primordial.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Foot

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.