Football : suspendu après l'agression d'un arbitre en plein match, le championnat de Turquie reprendra le 19 décembre

Deux jours après l'agression d'un arbitre, lundi, qui a conduit à la suspension des compétitions, le championnat de Turquie reprendra le 19 décembre, a annoncé mercredi le président de la fédération turque.
Article rédigé par franceinfo: sport avec AFP
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
  (EMIN SANSAR / ANADOLU)

La suspension aura duré une semaine. Le championnat de football de Turquie, suspendu depuis l'agression lundi d'un arbitre par le président du club d'Ankaragücü lors d'un match face à Rizespor, reprendra le 19 décembre, a annoncé le président de la Fédération turque de football (TFF) mercredi 13 décembre. 

"Toutes les ligues reprendront le mardi 19 décembre", a indiqué Mehmet Büyükeksi, le patron de la fédération, qui avait annoncé dans la nuit de lundi à mardi le "report sine die" de toutes les rencontres. Seuls les matchs de la 16e journée de la Süper Lig turque seront reportés. Jeudi 14 décembre, le club de première division turque d'Ankaragücü a en plus écopé de cinq matches à huis clos à domicile et d'une amende d'environ 60 000 euros

Le dirigeant, auteur des faits, banni à vie du football

Halil Umut Meler, l'arbitre de la rencontre entre Ankaragücü et Rizespor, avait été roué de coups lundi soir par plusieurs hommes, dont le président du club de la capitale, Ankara, Faruk Koca. Le dirigeant d'Ankaragücü s'était précipité sur la pelouse au coup de sifflet final avant d'asséner un coup de poing au visage de l'arbitre, alors que Rizespor avait égalisé (1-1) quelques instants plus tôt dans le temps additionnel sur le terrain d'Ankaragücü, qui s'était, auparavant, vu refuser un but.

Tombé au sol, l'arbitre s'était roulé en boule pour se protéger mais avait reçu dans la foulée plusieurs coups de pied au visage, donnés par deux autres hommes. Les trois auteurs des coups ont été placés en détention mardi, tandis que l'arbitre était hospitalisé, souffrant notamment d'un traumatisme crânien.

Faruk Koca, le président d'Ankaragücü qui a annoncé mardi sa démission, a également été banni à vie du football par le Conseil de discipline de la Fédération turque de football (TFF). Le dirigeant, dont l'acte a suscité un vif émoi en Turquie et a été condamné par le patron de la Fifa, est en détention provisoire depuis mardi. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.