"Football Leaks" : en refusant d'être payé dans un paradis fiscal, N'Golo Kanté "reste fidèle à ses valeurs" pour son club formateur

Le club de Suresnes, en région parisienne, salue la décision de son joueur fomateur qui a refusé de verser une partie de ses revenues à Jersey, selon Médiapart.

N\'Golo Kanté, lors de la cérémonie au stade de France, pour célébrer le retour des champions du Monde.
N'Golo Kanté, lors de la cérémonie au stade de France, pour célébrer le retour des champions du Monde. (FRANCK FIFE / AFP)

"Cela ne fait que confirmer tout ce qu'il représente déjà. Je suis très fier de lui, de son attitude", salue mercredi 14 novembre sur franceinfo Pierre Ville, dirigeant du club de football de Suresnes (Hauts-de-Seine), qui a formé Ngolo Kanté. Après son transfert à Chelsea, le footballeur français a refusé un montage offshore et le versement d'une partie de ses revenus à Jersey, un paradis fiscal, a révélé Médiapart mercredi, dans le cadre des "Football Leaks".

"C'est N'Golo, et il reste fidèle à ses valeurs. Il a une approche de l'argent, une approche de la vie, une approche de sa situation, il a énormément de recul, tout le temps", poursuit Pierre Ville, qui n'est "pas du tout surpris" par la décision du joueur de l'équipe de France, même s'il espère "qu'il n'est pas unique dans ce genre".

Il a autant de caractère qu'il est humble. Il ne le montre pas. Il est là, il observe, et quand il y a des choix importants à faire, il les fait, envers et contre tous.Pierre Villeà franceinfo

Pierre Ville confie qu'il n'est "pas très objectif", parce qu'il "a eu la chance de le cotoyer pendant une dizaine d'années". "Jusqu'à présent c'était lui qui regardait le monde autour de lui avec des yeux illuminés, écarquillés. Maintenant ce sont les gens qui le découvrent", conclut-il.

Le montage proposé, dont Médiapart ignore si l'idée vient de Chelsea ou de proches du joueur, aurait été de verser 10% des revenus de N'Golo Kanté à Jersey sous forme de droits à l'image pour l'étranger, pour contourner l'impôt.