Football : l'équipe de France bat le Portugal (1-0) à Lisbonne et se qualifie pour les demi-finales de la Ligue des nations

Un but signé N'Golo Kanté en début de seconde période a scellé la victoire des Bleus au terme d'un match très plaisant. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le milieu de terrain des Bleus N'Golo Kanté marque un but face au Portugal, à Lisbonne, le 14 novembre 2020. (PATRICIA DE MELO MOREIRA / AFP)

Mission accomplie. Les Bleus de Didier Deschamps se sont qualifiés pour le "Final Four" de la Ligue des nations en battant le Portugal 1-0, au stade de la Luz, à Lisbonne, samedi 14 novembre. Les joueurs tricolores ont offert une prestation convaincante, trois jours après leur bouillie face à la Finlande (0-2).

C'est l'infatigable N'Golo Kanté qui a marqué l'unique but de la rencontre en début de seconde période, sur une erreur du gardien adverse. Forts de ce succès, les joueurs français, qui comptent trois points d'avance sur leur adversaire du soir, en plus d'une différence de buts particulière favorable, ne peuvent plus être rejoints alors qu'il reste une journée de la phase de poules à disputer (pour les Bleus, mardi 17 contre la Suède).

"Une grande équipe"

"Je suis très fier de mes joueurs", a salué Didier Deschamps, louant l'esprit compétiteur de ses joueurs. "L'équipe de France est toujours une grande équipe." Ses joueurs bloqués par la "Seleçao" à l'aller (0-0), disputeront en octobre 2021 la phase finale de la compétition amicale de l'UEFA. Mais ils ont surtout envoyé un message fort au Portugal avant le duel attendu le 23 juin au premier tour de l'Euro. "La France nous a été supérieure", a reconnu le sélectionneur portugais Fernando Santos.

Au-delà du score, qui peut sembler étriqué, les deux équipes ont proposé un très bon match de football, avec beaucoup d'occasions de part et d'autre. Le gardien portugais Rui Patricio a écœuré Anthony Martial à plusieurs reprises, même si, comme son homologue français Hugo Lloris, il a été sauvé par ses montants à un moment du match. L'arme fatale portugaise, Cristiano Ronaldo, n'a pas tant pesé sur la rencontre, et son compteur buts demeure vierge face aux Tricolores, alors qu'il a fait trembler les filets 102 fois en sélection.

"Sur les derniers mois, ce sera notre match référence", veut croire le défenseur Raphaël Varane, interrogé par TF1. "On va pouvoir s'appuyer sur ça pour se projeter vers les prochaines échéances."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.