Cet article date de plus de six ans.

Foot : cinq personnes interpellées au Vélodrome pendant le match Marseille-Bordeaux

Les Marseillais ont été tenus en échec (0-0), dimanche soir, ce qui n'a pas manqué de mettre en colère les supporters phocéens, qui n'ont pas vu leur équipe gagner à domicile en championnat depuis près de sept ans.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des CRS près du Stade Vélodrome de Marseille, après le match OM-Bordeaux, le 10 avril. (FRANCK PENNANT / AFP)

Cinq personnes ont été interpellées, dimanche 10 avril, au stade Vélodrome lors de la rencontre Marseille-Bordeaux, qui s'est soldée par un match nul (0-0). Trois d'entre elles ont été arrêtées durant le match pour utilisation de fumigènes, a indiqué la préfecture de police. Les deux autres l'ont été en fin de partie pour lancements de projectiles.

La rencontre s'est surtout distinguée par le défoulement des supporters, mécontents de ne pas avoir vu l'OM gagner au Stade Vélodrome en championnat depuis le 13 septembre contre Bastia, soit près de sept mois. A peine le match terminé, ils ont insulté les dirigeants du club phocéen. Les supporters réclamaient la démission du président du club, Vincent Labrune, et ont insulté Margarita Louis-Dreyfus, l'actionnaire principale du club.

Face-à-face entre CRS et supporters

Les forces de l'ordre ont dû intervenir aux pieds des virages dans le temps additionnel pour prévenir une potentielle invasion de la pelouse. Après le match, environ 200 supporters massés devant l'entrée principale du stade ont été chargés par les CRS qui ont utilisé des gaz lacrymogènes, comme le montrent ces images de La Provence. Pour éviter qu'ils ne soient agressés, les joueurs ont, quant à eux, quitté le stade plus d'une heure après la fin du match.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Foot

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.