VIDEOS. Euro 2016 : à Marseille, une soirée d'affrontements entre les supporters anglais et la police

Sept personnes ont été interpellées, et quatre d'entre elles, dont trois Anglais, seront présentées à un juge samedi.

Des supporters anglais affrontent la police à Marseille à la veille du match Angleterre-Russie, le 10 juin 2016.
Des supporters anglais affrontent la police à Marseille à la veille du match Angleterre-Russie, le 10 juin 2016. (LEON NEAL / AFP)

La nuit de jeudi 9 juin avait déjà agitée à Marseille. Les affrontements entre des supporters anglais, des supporters russes et la police se sont durcis, vendredi, à la veille du match Angleterre-Russie au stade Vélodrome. Sept personnes ont été interpellées après des heurts, notamment sur le Vieux Port. Les vidéos tournées par des journalistes et des témoins montrent bien la violence de ces heurts.

Jets de bouteilles et gaz lacrymogènes sur le Vieux Port

Sur le Vieux Port, ce sont les Anglais qui, selon les journalistes sur place, ont lancé les hostilités vers 19 heures, en lançant des projectiles sur les terrasses et en direction des passants, déclenchant alors un premier face à face avec les CRS, tandis que des Russes se mélaient aussi aux affrontements.

Les choses se calment temporairement, et les fans anglais prennent bruyamment possession des lieux.

Puis les hostilités reprennent : des Anglais chargent, et les forces de l'ordre ripostent par des jets de gaz lacrymogènes.

Ailleurs dans la ville, ces journalistes Anglais, qui suivent l'Euro à Marseille, filment ce qu'ils disent être des jeunes français lancer des projectiles sur des Anglais installés en terrasse, sans qu'il n'y ait eu de provocation selon eux.

Des heurts dans la nuit provoqués par des Marseillais ?

L'ambiance s'est à nouveau envenimée dans la nuit : le tabloid britannique The Daily Mirror diffuse cette vidéo d'Anglais mettant à sac une terrasse pendant le match de la France.

Selon le reporter de l'Equipe sur place, l'atmosphère s'est tendue après 23 heures. Des jeunes Marseillais, environ 70 selon un responsable de la police britannique, auraient attaqué un bar dans lequel se trouvaient des Anglais. Un journaliste russe a filmé des scènes incroyables de chaos, impliquant des supporters dont on ne connait pas la nationalité. 

La fédération anglaise "déçue" de ses supporters

De telles scènes pourraient se reproduire, samedi, en marge du match entre l'Angleterre et la Russie, qui a lieu à 21 heures au stade Vélodrome. La fédération anglaise de football s'est dite "déçue" et a condamné le comportement de ses supporters, les appelant à "se comporter de manière respectueuse, et profiter du match contre la Russie." 

Cité par le quotidien britannique The Guardian, un expert du hooliganisme, qui se trouvait sur place, s'inquiète aussi du comportement de la police française : "La première intéraction avec un supporter ne devrait pas être de lancer des gaz lacrymogènes ou brandir une matraque." En Angleterre, il conseille des policiers sur comment gérer les hooligans : "Si vous n'avez pas eu une rencontre constructive avec eux en amont, vous avez raté votre job. (...) Mon conseil aux Français est de s'inspirer de ce que font les forces de l'ordre des pays voisins".