Cet article date de plus de sept ans.

Sécurité au Stade de France : les "dysfonctionnements" seront corrigés "sans tarder", assure Cazeneuve

Plusieurs début d'incendies ont été constatés dans les tribunes du stade, samedi soir, lors de la finale de la Coupe de France.

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Un fumigène allumé au Stade de France (Seine-Saint-Denis) pendant la finale de la Coupe de France, le 21 mai 2016. (THOMAS SAMSON / AFP)

Alors que l'Euro de foot approche, la sécurité est encore mise à mal. Plusieurs débuts d'incendies ont été constatés, samedi 21 mai, dans les tribunes du Stade de France (Seine-Saint-Denis), pendant la finale de la Coupe de France, opposant le PSG et l'OM. Des fumigènes, des casques de motos, des bouteilles en verre et des tuyaux en PVC ont été introduits.

A trois semaines du début de la compétition, Bernard Cazeneuve a convoqué, lundi, les représentants de la Fédération française de football (FFF), organisatrice de la finale, et de l'Union des associations européennes de football (UEFA), organisatrice de l'euro.

"Le système a cédé sur une certain nombre de points"

A l'issue de cette rencontre, le ministre de l'Intérieur annoncé que les "dysfonctionnements constatés" seront corrigés "sans tarder. Bernard Cazeneuve a promis à l'avenir de "garantir la fluidité de l'entrée des supporters dans les enceintes sportives, de fiabiliser les contrôles de sécurité par les sociétés de sécurité privées et de sécuriser les sorties de match". Il a également précisé que ces mesures s'appliqueront également dans les fans zones.

Philippe Galli, le préfet de Seine-Saint-Denis, a admis lundi qu'il fallait corriger le tir. "Quand le système est sous tension, il a cédé sur une certain nombre de points. Il va falloir y remédier", a-t-il dit sur Europe 1. Il a souligné que certains points faibles "ne sont pas acceptables".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.