L'Italie bat la Belgique (2-0) lors du premier choc de l'Euro 2016

La Nazionale a ouvert le score grâce à une ouverture lumineuse de Bonucci dans le dos de la défense belge conclue par Giaccharini. 

Les joueurs italiens célèbrent le premier but, le 13 juin 2016, au parc OL de Lyon (Rhône).
Les joueurs italiens célèbrent le premier but, le 13 juin 2016, au parc OL de Lyon (Rhône). (EVREN ATALAY / ANADOLU AGENCY / AFP)

Une Italie séduisante est venue à bout de la Belgique (2-0), lors du premier choc de l'Euro 2016, lundi 13 juin, au parc OL à Lyon. La Nazionale a d'abord ouvert le score grâce à une ouverture lumineuse de Bonucci dans le dos de la défense belge conclue par Giaccharini. Les Italiens ont doublé la mise grâce à Graziano Pellè en fin de match. L'attaquant a fusillé la défense belge en contre-attaque. Voilà ce qu'il faut retenir de la rencontre : 

Des Belges trop désordonnés

Les Diables rouges ont bien tenté de réagir en seconde mi-temps, mais se sont montrés trop désordonnés pour revenir au score. Eden Hazard et Kevin de Bruyne ne se sont retrouvés dans le sens du jeu qu'après une heure de jeu, et les changements tactiques de Marc Wilmots, le sélectionneur belge, ont consisté à empiler les attaquants pour tenter de revenir. 

Des Italiens supérieurs tactiquement

Même avec une équipe qui ne payait pas de mine - un journaliste du Guardian a tweeté lors de la rencontre que ce Belgique-Italie, c'était "une équipe sans coach face à un coach sans équipe". - Antonio Conte a su tirer le maximum de ses hommes. Irréprochables en défense, courageux au milieu, intelligents dans le positionnement, son équipe de vieux briscards - la plus âgée de l'histoire de l'Euro, avec 31 ans de moyenne d'âge - a respecté le plan du coach à la perfection. 

Un groupe de la mort très indécis

Plus tôt dans l'après-midi, la Suède de Zlatan Ibrahimovic avait perdu des plumes en concédant un nul face à l'Irlande (1-1) qu'on ne voyait pas aussi accrocheuse. La Belgique doit désormais réaliser un sans-faute pour éviter un tirage compliqué en huitième de finale.