Cet article date de plus de sept ans.

L'inoubliable Euro de Zak, un jeune nord-irlandais de 10 ans

Le jeune garçon s'est vu offrir des places pour le match Ukraine-Irlande du Nord, et le film de sa réaction a provoqué un enthousiasme énorme dans le pays, y compris au sein de l'équipe nationale.

Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min
Le jeune Zak McGall, 10 ans, très content d'aller voir un match de l'Euro 2016. (YOUTUBE)

Les fans de foot ont tous une préférence pour une compétition qui a marqué leur enfance. Pour Zak McGall, jeune habitant de Ballymena (Irlande du Nord), ce sera sans conteste l'Euro 2016, qui n'a cessé d'aller crescendo pour ce petit garçon âgé de 10 ans. A quelques heures d'un Allemagne-Irlande du Nord décisif mardi 21 juin, francetv info revient sur cette histoire que tous les jeunes fondus de foot rêvent de vivre.

Tout a commencé le 15 juin. Toute l'Irlande du Nord est  en ébullition à la veille du deuxième match de son équipe nationale contre l'Ukraine. Défaits de justesse par la Pologne, les Verts croient dur comme à fer à une victoire historique qui les rapprocherait des huitièmes de finale de la compétition.

"Une des plus grosses émotions de ma vie"

Zak, fan ultime de l''équipe de "Norn Iron" ("Northern Ireland" version locale), ne compte rien rater du match à la télévision. Mais son père, Richard, a une autre idée et lui tend une enveloppe pour fêter son anniversaire. A l'intérieur, deux tickets pour le match qui se joue à Lyon, à 1 300 km de là. Le petit Zak ne peut retenir ni ses cris ni ses larmes de joie et se jette dans les bras de son père.

Interrogé par la BBC, Zak explique avoir cru au départ "à de l’argent en regardant l’enveloppe avant de comprendre qu’il s’agissait de billets pour un match de l’Euro". Son père ne revient toujours pas de l'intensité de la réaction de son fils : "C’est clairement l’une des plus grosses émotions de ma vie. C’est finalement assez difficile de décrire ce que l’on vit dans ces moments-là."

Le film de cette émouvante scène familiale est vite relayée par le compte Facebook de la GAWA, la "Green and White army", c'est-à-dire le groupe des supporters nord-irlandais, puis envahit les réseaux sociaux. Entre-temps, l'Irlande du Nord a battu l'Ukraine devant les yeux ébahis du petit Zak, et dans une atmosphère surchauffée, une expérience "absolument incroyable" pour le jeune garçon.

Un rêve éveillé bientôt prolongé ?

Rentré à la maison, la famille McGall découvre une nouvelle surprise : Kyle Lafferty, l'avant-centre de l'équipe d'Irlande du Nord, a été ému par la réaction de Zak et veut participer à son tour à son anniversaire.

L'international parvient à entrer en contact avec le père de Zak, il lui indique qu'il lui envoie des maillots signés, et s'arrange pour planifier un Facetime, une conversation vidéo par téléphone, avec le jeune garçon. Aux côtés de l'attaquant, trois autres membres de l'équipe, Steven Davis, Aaron Hughes et Josh Magennis, lui souhaitent tous ensemble un joyeux anniversaire. Désormais, ils n'ont plus qu'à se qualifier pour la suite de la compétition et Zak pourra prolonger son rêve éveillé.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.