Euro 2020 : un million de billets à vendre pour les fans en décembre

Pour la première fois, cette compétition est organisée dans 12 pays européens.

Le tirage au sort de l\'Euro 2020 est organisé à Bucarest (Roumanie), le 30 novembre 2020.
Le tirage au sort de l'Euro 2020 est organisé à Bucarest (Roumanie), le 30 novembre 2020. (CHRISTIAN CHARISIUS / DPA / AFP)

Un million de billets vont être mis en vente du 4 au 18 décembre pour les supporters des 20 équipes déjà qualifiées à l'Euro 2020, a indiqué l'UEFA samedi 30 novembre, se félicitant de la "très forte demande" enregistrée jusqu'alors. La première vague commerciale l'été dernier a suscité "une très forte demande, chiffrée à plus de 19 millions" alors que seulement 1,5 million de billets ont été mis en vente et écoulés sur les 3 millions prévus au total, a indiqué Philippe Margraff, directeur commercial de l'UEFA. Le tirage au sort aura lieu à 18 heures à Bucarest (Roumanie).

"Cela montre à quel point le format est apprécié et bien perçu par les supporteurs", a-t-il commenté lors d'une conférence de presse à Bucarest, en marge du tirage au sort de l'Euro prévu samedi soir. "Mercredi, nous allons mettre en vente un million de billets supplémentaire pour les 20 équipes déjà qualifiées", a-t-il annoncé, en précisant que la période d'achat se poursuivra jusqu'au 18 décembre. Pour cet Euro organisé dans douze villes d'Europe, les billets les plus abordables coûtent 30 euros à Bakou, Bucarest et Budapest, et 50 dans les autres villes hôtes.

Des visas pour les étrangers munis de billet ?

Le tournoi, éclaté à travers l'Europe, pourrait-il manquer de ferveur ? "Nous avons 12 pays avec 12 parfums différents", "ce sera une atmosphère complètement différente et je pense que les supporters vont l'apprécier", s'est défendu Martin Kallen, en charge de l'organisation pour l'UEFA. Concernant les éventuelles difficultés de déplacement, notamment en Russie et en Azerbaïdjan, le responsable s'est voulu rassurant. "En Russie nous aurons le même système que pendant la Coupe du monde", une sorte de visa délivré aux étrangers munis d'un billet pour un match, a expliqué Martin Kallen.

Pour les rencontres en Azerbaïdjan, en revanche, des discussions sont toujours en cours avec les autorités. A Bucarest, les dirigeants de l'UEFA se sont en outre montré rassurants concernant d'éventuels incidents à caractère raciste durant le tournoi. "Selon notre expérience, l'Euro est toujours un événement très festif, donc nous sommes confiants sur le fait que cela prendra le dessus sur les actions stupides que nous ne voulons pas voir", a réagi Giorgio Marchetti, le secrétaire général adjoint de l'UEFA.