Euro 2016 : un journaliste français menacé de mort pour avoir qualifié l'équipe du Portugal de "dégueulasse"

Après le match ennuyeux contre la Croatie, samedi soir, un journaliste de "20 Minutes" France a étrillé l'équipe du Portugal. Et a reçu, en retour, un flot d'invectives.

Le Portugais Cristiano Ronaldo, le 25 juin 2016, au stade Felix-Bollaert de Lens (Pas-de-Calais).
Le Portugais Cristiano Ronaldo, le 25 juin 2016, au stade Felix-Bollaert de Lens (Pas-de-Calais). (BEN QUEENBOROUGH / BACKPAGE IMAGES LTD / AFP)

L'affaire n'est pas nouvelle, le football déchaîne les passions. Un journaliste de l'édition française de 20 Minutes a reçu des menaces de mort pour un titre d'article qualifiant l'équipe du Portugal de "dégueulasse". Pour rappeler le contexte, les Portugais se sont qualifiés, samedi 25 juin, pour les quarts de finale de l'Euro 2016 au bout de l'ennui (et des prolongations), avec un match plus que décevant, lors du huitième de finale contre la Croatie.

Dans son article publié le 26 juin et intitulé "Ce Portugal est dégueulasse mais il est en quarts" (le titre a été modifié depuis), un journaliste de 20 Minutes a donc voulu appuyer sur la piètre qualité de ce match de football avec un titre jugé maladroit. Les réactions de la communauté portugaise en France ont été plus que vives sur les réseaux sociaux, obligeant le directeur de la rédaction de 20 Minutes à réagir

"Quand la passion sombre dans l’irrationnel"

"Notre journaliste (...) a qualifié, de manière inappropriée, de 'dégueulasse' la prestation de la Seleção portugaise", s'excuse d'abord Acacio Pereira, "la colère peut et doit s’entendre, de la part d’une communauté qui tient viscéralement à son identité et à ses origines. (...) Mais quand la passion sombre dans l’irrationnel, le danger guette." Le journaliste a dû suspendre son compte Twitter. Le directeur de la rédaction dit accepter les critiques sur le choix des mots, mais dénonce les menaces de mort à l'encontre du journaliste.

Que l’on en vienne à menacer de mort l’auteur de l’article, cela dépasse le tolérable. Il ne s’agit que de sport.Acacio Pereira20 Minutes