Cet article date de plus de huit ans.

Euro 2016 : sur Twitter, le compte de la compagnie irlandaise Ryanair se lâche sur l'équipe de France

Le tweet en question faisait notamment référence à la main de Thierry Henry qui avait contribué à l'élimination de l'Irlande, lors du match barrage de la Coupe du monde, en 2009. 

Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Antoine Griezmann tire un penalty face à l'Allemagne, lors de la demi-finale de l'Euro, jeudi 7 juillet 2016.  (CHRISTIAN CHARISIUS / DPA / AFP)

Pendant l'Euro 2016, les supporteurs irlandais se sont distingués par leur sympathie et leur sens de la fête. Pas sûr que l'on puisse en dire autant du community manager de la compagnie aérienne irlandaise Ryanair. Jeudi 7 juillet, en pleine demi-finale de l'Euro, opposant la France à l'Allemagne, la personne chargée de représenter la firme sur les réseaux sociaux s'est quelque peu lâchée sur Twitter. 

"Attendez, donc ils savent ce qu'est une main en France ?", a ainsi tweeté le compte de la compagnie, accompagnant ce message de mot-dièses plutôt explicites : "#NoubliezJamais #SalaudsDeTricheurs #FRAGER #RyanairEuros". 

Un tweet effacé (et un community manager renvoyé ?) 

Le community manager n'a vraisemblablement pas digéré le fait que la France ait marqué son premier but de la rencontre sur un penalty, obtenu après une main de Bastian Schweinsteiger dans la surface de réparation. En 2010, l'Irlande avait été privée de Coupe du monde, après un match contre la France l'année précédente, pendant lequel Thierry Henry avait offert un but à William Gallas sur une passe de la main, non repérée par l'arbitre. 

Quelques minutes après ce coup de gueule en ligne, le tweet a été effacé du compte de la compagnie aérienne. Sans faire de commentaire, Ryanair s'est contenté de publier dans la foulée le lien vers une petite annonce. Il se trouve que la compagnie irlandaise recherche un community manager.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.