Cet article date de plus de cinq ans.

Euro 2016 : qui est ce commentateur islandais qui risque de nous casser les oreilles ?

Certains l'appellent le "commentateur fou", mais les Islandais préfèrent le nommer "Gummi Ben". Contre l'Autriche et l'Angleterre, Gudmundur Benediktsson a endommagé les tympans de tous les habitants. Et le pire, c'est qu'ils aiment ça.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Gudmundur Benediktsson célèbre le but de la qualification islandaise contre l'Autriche, mercredi 22 juin 2016, au Stade de France. (ODD ANDERSEN / AFP)

Sa voix suraiguë pourrait fendre un glacier. Gudmundur Benediktsson est devenu le commentateur le plus célèbre du monde, après ses prestations vocales remarquées contre l'Autriche (2-1) et l'Angleterre (2-1). Depuis le début de l'Euro, cet Islandais de 41 ans vit un rêvé éveillé, ponctué de cris de joie qui fascinent les supporters du monde entier. Surnommé "Gummi Ben", le quadragénaire est connu de tous en Islande. "C’est la première fois que vous l’entendez, mais nous y sommes habitués, il est toujours aussi enthousiaste", faisait remarquer Arnor Ingvi Traustason, buteur contre l'Autriche. L'homme, donc, qui a déclenché cette explosion sonore.

Une carrière honnête de footballeur en Islande

Gudmundur Benediktsson aurait pu devenir tout aussi célèbre avec des crampons. A 16 ans, il est même l'un des grands espoirs de l'île. Le jeune joueur quitte alors son club du Thor Akureyri pour le Beerschot Anvers, où il dispute quatre rencontres de première division. "Il jouait en Belgique mais il s'est gravement blessé, explique un journaliste du journal Morgunbladid, interrogé par L'Equipe. Il a eu quatre opérations au genou avant l'âge de 20 ans."

De retour en Islande, il y dispute le reste de sa carrière, exceptée une autre pige d'un an en Belgique. Quatres titres de champion (avec le KR Reykjavik puis Valur), deux coupes nationales, pas mal de buts... Quand il raccroche les crampons en 2009, Gudmundur Benediktsson affiche un joli palmarès.

"Gummi Ben" a commencé à commenter des matchs de Premier league et de Liga espagnol en 2004, cinq ans avant de raccrocher les crampons. Et il se donne à fond dans sa nouvelle passion, même s'il partage un petit regret. "Quand j’étais un petit garçon, mon rêve était de jouer un Euro ou une Coupe du Monde avec l’Islande mais on n’est jamais vraiment passés très près", explique-t-il aujourd'hui à la BBC (en anglais).

Malgré une dizaine de sélections en équipe nationale, Gudmundur Benediktsson n'a jamais réussi à accrocher une grande compétition, mais qui sait ? La famille n'a pas dit son dernier mot. Son fils Albert Gudmundsson, joueur au PSV Eindhoven (Pays-Bas), est en effet un grand espoir du foot islandais.

Viré de son poste d'adjoint pendant l'Euro

Au lendemain de la victoire contre l'Autriche, "Gummi Ben" n'était pas en France. Il était assis sur le banc du KR Reykjavik, où il a assisté à la défaite des siens à Akranes. Son dernier match en tant qu'entraîneur adjoint du club. S'il a été congédié, dimanche, en raison des mauvais résultats de l'équipe, la nouvelle n'a visiblement pas trop affecté le commentateur, qui a retrouvé de la voix, dès le lendemain, pour commenter l'incroyable qualification de l'Islande contre l'Angleterre.

Avec cette soudaine notoriété, les initiatives se multiplient. Un site islandais propose même de télécharger ses cris en guise de sonnerie de portable"C'est assez bizarre et vraiment mouvementé, parce que le téléphone n'a pas arrêté de sonner. Mais ça me plait vraiment ! Ça fait partie du travail." Avant d'affronter les Bleus, Gudmundur Benediktsson savoure tous les instants. "Le football est mon métier, je l'aime et j'essaie de le rendre aussi vivant que possible, résume-t-il, au cours d'un entretien à Die Welt (en allemand). Je ne veux surtout pas me réveiller." Dimanche, la France entière lui souhaite une extinction de voix.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Euro 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.