Euro 2016 : les autorités haussent le ton contre les hooligans

Après les incidents à Marseille entre Anglais et Russes, les forces de l'ordre ont maîtrisé les supporters allemands et ukrainiens en marge du match de l'Euro à Lille ce dimanche 12 juin.

France 2

Des chaises qui volent entre supporters ce dimanche après-midi à Lille. Avant le coup d'envoi du match de l'Euro Allemagne-Ukraine, des dizaines d'Ukrainiens et d'Allemands s'affrontent en centre-ville. Deux Ukrainiens sont blessés. D'après la police allemande, une cinquantaine de hooligans seraient impliqués. Ils s'étaient même pris en photo devant la gare de Lille. Des débordements importants, mais bien moins violents que les échauffourées de samedi à Marseille, lors desquels 600 supporters anglais et russes se sont affrontés. 35 ont été blessés, dont 4 gravement malgré les 1 200 policiers mobilisés.

L'alcool interdit

L'UEFA a ouvert une enquête disciplinaire contre la Russie et menace les deux équipes d'être exclues de la compétition si de nouvelles violences éclatent. Les autorités veulent éviter qu'on gâche la fête, qu'on voit à nouveau un père de famille obligé de quitter un stade pour protéger son enfant. Bernard Cazeneuve a demandé aux préfets de prohiber dans des périmètres sensibles la vente, le transport et la consommation d'alcool. Le match Turquie-Croatie ce dimanche s'est déroulé dans le calme. Prochain test jeudi 16 juin avec Allemagne-Pologne.

Le JT
Les autres sujets du JT