Euro 2016 : au moins 3 000 policiers en renforts pour assurer la sécurité

Le préfet de police de Paris, Michel Cadot, l'a annoncé, lundi.

Le Stade de France, à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), le 28 mars 2016.
Le Stade de France, à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), le 28 mars 2016. (FRANCK FIFE / AFP)

A moins d'une semaine du début de l'Euro, et alors qu'un Français soupçonné de préparer des attentats en France a été arrêté en Ukraine, la préfecture de police a annoncé des renforts. Plus de 3 000 policiers vont s'ajouter aux 10 000 hommes déjà mobilisés pour assurer la sécurité de la compétition en Ile-de-France. Le préfet de police de Paris, Michel Cadot, l'a annoncé lundi lors d'une conférence de presse, rapportent plusieurs médias dont L'Equipe.

"Ce chiffre croîtra à partir de la mi-juin"

"Nous sommes bien au-delà de 3 000 effectifs supplémentaires dès le démarrage de l'Euro et ce chiffre croîtra à partir de la mi-juin, a déclaré Michel Cadot. Nous avons renforcé les 10 000 hommes prévus initialement en rajoutant une quinzaine d'unités de forces mobiles (1 500 personnes) et nous avons affecté dès sa sortie d'école la promotion des gardiens de la paix, ce qui correspond à 750 gardiens, à des missions de pré-filtrages. Ils arriveront sur place à partir de la mi-juin."

La préfecture de police de Paris doit assurer la sécurité du Stade de France, à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), du Parc des Princes, des "fan zones" du Champ-de-Mars et de Saint-Denis. Elle est également en charge de la sécurité d'un camp de base, des quatre hôtels de transfert pour les joueurs, de deux hôtels de l'UEFA et du centre international de communication.