Euro 2016 : À Lille, les forces de l'ordre restent sur leurs gardes pour éviter les heurts entre supporters

La journaliste Frédérique Hénaut est en direct de la fan zone de Lille. Elle fait le point sur la situation pour France 3.

France 3

À la fin de la journée, aucun incident majeur n'était à signaler à Lille (Nord). Tout est donc calme ce soir du 15 juin, mais les autorités restent vigilantes. "Tout reste calme, mais on sent la tension. Pour vous donner un exemple, il y a moins d'une heure des CRS sont intervenus pour refouler des supporters russes qui tentaient d'entrer par la force dans la fan zone de Lille", explique la journaliste Frédérique Hénaut, en direct sur place, pour France 3.

Un dispositif policier impressionnant

Dans le Nord, le dispositif des forces de l'ordre est impressionnant. Quelques 4 000 policiers, gendarmes, CRS et militaires sont mobilisés. "L'idée, c'est bien sûr d'empêcher les bagarres entre les supporters russes, dont l'équipe vient de jouer, et les supporters anglais dont la sélection joue demain à 15h à seulement 30 kms d'ici", précise la journaliste.

Selon le dernier bilan de la préfecture, 18 personnes ont été interpellées entre hier et aujourd'hui pour violence, ivresse sur la voie publique ou port d'arme prohibée, en l'occurrence, de batte de baseball.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers surveillent des supporters de football, le 14 juin à Lille (Nord).
Des policiers surveillent des supporters de football, le 14 juin à Lille (Nord). (VITALIY BELOUSOV / SPUTNIK / AFP)