CARTES. Où se trouvent les "fan zones" et les stades de l'Euro 2016 ?

Les dix villes hôtes de la compétition ont prévu une "fan zone", avec écran géant, pour accueillir les supporters sans billets ou les occuper en dehors des matchs.

L'Euro 2016, c'est 24 équipes, dix villes hôtes, et beaucoup plus de fans qu'il n'y aura de places dans les stades. Pour accommoder les supporters sans billets, ceux qui s'ennuieraient entre deux matchs au stade, mais aussi ceux qui préfèrent l'ambiance d'une place noire de monde aux soirées pizza devant la télé, l'UEFA a mis en place des "fan zones".

> Suivez le premier jour de l'Euro dans notre direct.

Présentes dans toutes les villes hôtes de l'Euro, elles diffuseront les rencontres sur grand écran (mais pas forcément tous les jours). On y trouvera aussi, entre les stands des sponsors, des animations variées : beach-soccer à Nice (Alpes-Maritimes), baby-foot géant et zumba à Marseille (Bouches-du-Rhône), et, à Paris, un intrigant karaoké sur des airs d'opéra. Ces rassemblements seront aussi très surveillés en raison du risque terroriste : toutes les villes ont communiqué sur le nombre d'agents de sécurité mobilisés pour les encadrer.

Et si vous voulez en savoir plus sur les stades eux-mêmes, nous avons préparé une carte des dix enceintes sélectionnées. Vous y trouverez la liste des matchs prévus, mais aussi la date des derniers travaux entrepris : quatre de ces stades ont été inaugurés dans les quatre dernières années, et cinq autres ont été rénovés pour la compétition. Détail étonnant : trois des enceintes neuves, le Matmut Atlantique, l'Allianz Riviera et le Parc OL, s'appelleront stade de Bordeaux, stade de Nice et stade de Lyon, le temps de la compétition, pour effacer toute trace de leurs sponsors, différents de ceux de l'événement organisé par l'UEFA.