Eric Abidal publie une photo pour faire taire les rumeurs sur sa greffe de foie

Un site d'information espagnol suggère que l'ancien joueur du FC Barcelone ait pu être greffé d'un foie acheté illégalement par son club.

L\'ancien joueur du Barça Eric Abidal, le 19 juin 2018 près de Barcelone.
L'ancien joueur du Barça Eric Abidal, le 19 juin 2018 près de Barcelone. (LLUIS GENE / AFP)

"Je demande le respect pour mon cousin Gérard." L'ancien footballeur du FC Barcelone Eric Abidal a posté, jeudi 5 juillet, une photo de lui sur son lit d'hôpital pour tenter de faire taire les rumeurs concernant la greffe de foie qu'il a subie en 2012. Le site espagnol El Confidencial a publié mercredi le contenu d'écoutes téléphoniques de l'ancien président du FC Barcelone Sandro Rosell qui laissent penser que le club aurait acquis illégalement un foie pour son joueur.

En raison d'une tumeur, Eric Abidal avait subi une greffe du foie en avril 2012 à l'hôpital Clinic de Barcelone et avait pu rejouer un an plus tard. Il avait alors expliqué que l'un de ses cousins lui avait fait don d'une partie de son foie.

"Aucune preuve n'a été trouvée", selon le tribunal

"Avec la publication de cette image, je veux demander le respect pour mon cousin Gerard et défendre son honneur. Je dénonce publiquement l'attitude de certains médias qui continuent à mettre en doute la légalité d'une intervention qui m'a sauvé la vie. Assez ! Je demande le respect pour tous ceux qui ont vécu ou vivent une situation similaire", écrit Eric Abidal sur son compte Instagram.

Con la publicación de esta imagen quiero pedir respeto hacia mi primo Gerard y defender su honorabilidad. Denuncio públicamente la actitud de algunos medios que siguen poniendo en duda la legalidad de una intervención que me salvó la vida. ⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ ¡Basta ya! Pido respeto para todos los que hemos pasado o están pasando por una situación similar. ⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ --------------- ⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ With this image, I want to show my respect for my cousin, Gerard, and defend his honour. I wish to publicly condemn the attitude of some media outlets who are suggesting any doubt in the legality of the intervention which saved my life. Stop now! I request respect for myself and everyone affected personally by this stage of my life, and for anyone else in a similar situation. ⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀

Une publication partagée par E.Abidal Official (@abi22ericabidal) le

Le FC Barcelone avait démenti hier les informations d'El Confidencial. Contacté par l'AFP, un tribunal de Barcelone a indiqué avoir enquêté pendant un an sur un possible délit de trafic d'organe avant de classer l'affaire faute de preuves. "Aucune preuve, aucun indice qui permette de soutenir l'accusation contre qui que ce soit n'a été trouvé", a affirmé une porte-parole de cette instance.

L'organisation espagnole chargée du don d'organes (ONT), dépendant du ministère de la Santé, a également assuré que selon les informations dont elle dispose, "le processus de don et de greffe d'Eric Abidal était conforme à la législation en vigueur et aux protocoles médicaux habituels". Elle a néanmoins ajouté avoir ouvert une enquête sur son cas après la publication de l'article.