Ligue des nations : renversée par le Danemark, l'équipe de France s'incline à domicile

Les Bleus ont démarré la Ligue des nations vendredi par une défaite concédée dans les dernières minutes de son match face au Danemark (1-2).

Article rédigé par
Au stade de France - Denis Menetrier - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Le Danois Andreas Cornelius a inscrit un doublé au stade de France, vendredi 3 juin 2022. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)

Pour sa première sur le banc comme sélectionneur et non comme adjoint, Guy Stéphan a vécu les tourments d'une défaite. Entraîneur intérimaire en l’absence de Didier Deschamps, il a vu l’équipe de France être battue par le Danemark (1-2), vendredi 3 juin, au stade de France, pour le premier match de Ligue des nations. 

Guy Stéphan avait rappelé en conférence de presse jeudi que le Danemark est une équipe "sous-évaluée". Une excuse déjà toute prête avant d'affronter cette sélection trois fois dans l'année, en Ligue des nations puis en Coupe du monde ? Ce rappel a en tout cas pris tout son sens car malgré l'ouverture du score de Benzema, ce sont bien les Danois qui sont repartis avec la victoire grâce à un doublé d'Andreas Cornelius.

Les Bleus ont successivement manqué d’inspiration, trouvé l’ouverture puis lâché une victoire qui a semblé leur tendre les bras. Ils pourront s’en vouloir et se demander comment Cornelius, entré en cours de jeu en deuxième période, a pu renverser le match à la faveur de deux buts splendides. Le premier en s’engouffrant dans un espace béant laissé par les frères Hernandez (68e), le deuxième en profitant d’un mauvais alignement de la défense des Bleus (88e).

La furia Benzema

Sur le coup, les 75 833 supporters présents au stade de France se sont tus face à ce vent froid venu de Scandinavie, pris par la stupeur d’un renversement de situation qui leur paraissait improbable trente minutes plus tôt. À ce moment-là du match, les Bleus menaient, grâce à un but de Karim Benzema. 

Sur un relais avec Christopher Nkunku, il a éliminé deux défenseurs danois avant de conclure (48e). Un but à zéro pour les Bleus, la soirée pouvait enfin commencer. Car la première période des Tricolores a été bien terne, malgré deux tentatives du favori au prochain Ballon d'or : un raid magnifique conclu par une frappe contrée (13e) et but refusé pour une position de hors-jeu (15e). 

Le joli but de Benzema a permis aux Bleus d'y croire. La prestation d'Hugo Lloris aussi. Le gardien tricolore avait maintenu les Bleus dans le match, grâce à deux gros arrêts devant Skov Olsen (72e) et Eriksen (86e). Insuffisant pour empêcher l'ancien Bordelais Cornelius de donner la victoire au Danemark grâce à un doublé.

Une première défaite depuis novembre 2020

Avec cette défaite et après sept succès consécutifs, les Bleus s’inclinent pour la première fois depuis novembre 2020 et un revers face à un autre pays du Nord, la Finlande (0-2). La France a été battue à domicile pour son premier match de Ligue des nations, alors qu’elle n’avait pas perdu une seule fois lors de l’édition qu’ils ont remportée en octobre dernier.

Heureusement pour eux, le rassemblement ne s’arrête pas là et va être encore long. Il reste trois matchs à jouer dans les dix prochains jours pour les Bleus, face à la Croatie et l’Autriche. Reste à savoir si Mbappé (touché au genou) et Varane (souci physique à la cuisse), sortis blessés en cours de match, pourront retrouver leur place sur le terrain. Une réaction sera attendue dès lundi prochain, lors du déplacement à Split, pour aller affronter les Croates qui ont subi le même sort que les Bleus en s’inclinant lourdement à domicile face à l’Autriche (0-3).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Equipe de France de football

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.