Football : la FFF et Corinne Diacre trouvent un accord financier, l'ancienne sélectionneuse des Bleues va toucher 870 000 euros

Corinne Diacre a été écartée de son poste début mars après avoir été critiquée par des joueuses de l'équipe de France. Il lui restait un peu plus d'un an de contrat avec la fédération.
Article rédigé par France Info
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Corinne Diacre lors d'un match amical entre la France et la Norvège le 1 novembre 2022. (JOSE JORDAN / AFP)

La Fédération française de football (FFF) et Corinne Diacre ont trouvé un accord financier pour rompre le contrat de l'ancienne sélectionneuse des Bleues en mars, a appris lundi 24 avril la Direction des sports de Radio France de source proche du dossier, confirmant une information du journal L'Equipe.

Démise de ses fonctions le 9 mars dernier mais pas encore licenciée, Corinne Diacre va toucher une indemnité de 870 000 euros, selon les informations confirmées à Radio France.

>>> Foot : Corinne Diacre écartée de son poste de sélectionneuse de l'équipe de France

La FFF avait à l'époque justifié son choix d'écarter la sélectionneuse "au regard du conflit largement médiatisé l'opposant à des joueuses de l'équipe de France A féminine". Le contrat de l'ancienne sélectionneuse des Bleues entre 2017 et 2023 courait jusqu'au 10 août 2024. La FFF va donc lui verser ses salaires prévus jusqu'à la fin de son contrat, en plus d'une année supplémentaire au titre du préjudice subi. À ces sommes vont s'ajouter une somme de 200 000 euros en raison de l'impossibilité de décrocher les primes en cas de victoire au Mondial l'été prochain et de médaille d'or aux Jeux olympiques de Paris 2024.

Corinne Diacre, fragilisée par une fronde des meilleures joueuses françaises, a été démise le 9 mars de ses fonctions de sélectionneuse de l'équipe de France féminine de football. Elle a depuis été remplacée par Hervé Renard, ancien coach de l'équipe masculine de Lille et des équipes nationales masculines du Maroc ou encore de l'Arabie Saoudite.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.